24 élus se mobilisent pour « l’accessibilité du Limousin et des territoires limitrophes »

Publié le Mis à jour le

Dans une déclaration adressée au Président de la République, au premier ministre et à la ministre des transports, 24 élus du Limousin et des territoires alentours entendent voir l’accessibilité de leurs régions priorisée et renforcée.

Dans une déclaration adressée au Président de la République, au premier ministre et à la ministre des transports, 24 élus du Limousin et des territoires alentours entendent voir l’accessibilité de leurs régions priorisée et renforcée.



Des députés, des maires, des élus de collectivités, du Limousin mais également du Lot, de Dordogne et du Cantal : ils sont 24 à être signataires d’une déclaration, adressée au Président de la République, au premier ministre et à la ministre des transports, intitulée L'accessibilité du Limousin et des territoires limitrophes : pour une approche ferroviaire globale et pragmatique.



Une priorité donnée à la modernisation du POLT, un engagement de l’électrification de la ligne Limoges-Poitiers, des options transitoires à court terme (utilisation d’anciennes rames TGV réadaptées) et, à long terme, « l’invention » d’une grande vitesse pour les territoires ruraux, tels sont les grands axes développés dans ce courrier, qui se veut une contribution aux Assises Nationales de la Mobilité.



A noter, sur un plan strictement limougeaud, que cette déclaration est la justification au refus, en début de mois, du maire de Limoges, Émile-Roger Lombertie, de co-signer une lettre au premier ministre avec Gérard Vandenbroucke, le président de Limoges Métropole, sur le même sujet.



Texte des 24 élus et signataire ci-dessous :

accessibilité ferroviaire du Limousin

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité