Landes : deux accidents sur l'A63 suite à un important carambolage

Une véritable journée noire sur l'autoroute A63 dans les Landes. Le trafic a été paralysé après une série d'accidents ce mardi 14 février au matin et après-midi. Des carambolages qui ont fait 3 blessés légers et 2 blessés graves. Reportage de Patrick Panier et Laurent Montiel.

Journée noire sur l'A63. Un carambolage impliquant huit poids lourds et deux voitures, est survenu mardi matin à hauteur de Saint-Geours-de-Maremne dans les Landes, et a fait 3 blessés légers. Puis, en début d'après-midi, un second accident a découlé de ce carambolage, causant 2 blessés graves.

"Tout le monde a été évacué des véhicules et il y a trois blessés légers sur les 15 personnes impliquées", a précisé le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (CODIS) des Landes.

Au total, huit poids lourds et deux voitures étaient impliqués dans ce carambolage qui s'est produit vers 09h00 sur l'A63, sur trois zones successives entre Saint-Vincent-de-Tyrosse et Saint-Geours-de-Maremne.

Bison Futé faisait état d'un "bouchon de 12 kilomètres sur deux voies" de l'A63 où "la circulation, dans le sens Espagne vers Bordeaux (sud-nord) était bloquée". Une déviation a été mise en place pour tous les véhicules le temps que la chaussée soit dégagée.

Le trafic a pu revenir à la normale vers 13h45.

Un second accident a eu lieu sur l'A63 en début d'après-midi, mettant en cause 3 poids-lourds et faisant 2 blessés graves. Cet accident a eu lieu en conséquence du carambolage de la matinée. L'autoroute A63 a dû été fermée à la circulation sur cette portion.

Retour espéré à la normale en début de soirée.

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité