• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L'appétit des entreprises alimentaires du Limousin dans la nouvelle région

Delouis peut produire 3000 flacons de vinaigrette par heure. / © T.Milon/F3 Limousin
Delouis peut produire 3000 flacons de vinaigrette par heure. / © T.Milon/F3 Limousin

L’agroalimentaire est le premier secteur industriel en Limousin avec plus de 250 sociétés et emploie près de 4500 personnes. Après la création de la Nouvelle-Aquitaine, une association professionnelle des entreprises du secteur rassemble Limousins, Picto-Charentais et Aquitains.  

Par Thomas Milon

A côté des géants Charal, Madrange ou Blédina, le secteur agroalimentaire en Limousin est surtout constitué de PME et de très petites entreprises.

Charcuteries, boissons, confitures, produits laitiers.. plus de 250 sociétés fabriquent des produits divers à la fois pour les grandes surfaces et les épiceries fines.

C’est le cas de Delouis France, une entreprise fondée en 1885 à Limoges qui s’est lancée dans la fabrication de vinaigre. Depuis 40 ans, son produit phare est la vinaigrette, basique ou aromatisée : 3000 flacons sortent de l’usine chaque heure, notamment pour plusieurs marques de grande distribution comme Auchan ou Monoprix. La société de 43 salariés désormais installée à Champsac fabrique également plusieurs mayonnaises et moutardes. La moitié de la production totale est vendue aux grandes surfaces, 25 % pour le bio Delouis et 25 % pour l’export (Scandinavie, Allemagne et même Iran).

Delouis témoigne de la vitalité de ce secteur agroalimentaire. En dix ans, le chiffre d’affaires de l’entreprise est passé de 5 à 15 millions d’euros.

Autre exemple : la confiserie limousine créée à Saint Léonard de Noblat en 1995. Lionel Tourbier conçoit, fabrique et commercialise une centaine de pâtes de fruits et une quarantaine de nougats. Il a même reçu le prix du meilleur bonbon de France !  L’artisan vend les trois quarts de sa production à près de 500 clients en France :  boulangeries, patisseries, restaurants et épiceries fines. 

Valoriser les produits locaux 

Les bonbons limousins comme une soixantaine d’autres produits locaux vont pouvoir être davantage mis en avant grâce à une association régionale professionnelle.
Après la création de la Nouvelle-Aquitaine, les association d’industries alimentaires du Limousin (ALIA), de Poitou-Charentes et d’Aquitaine ont fusionné pour créer l’ARIANA (association régionale des industries alimentaires de Nouvelle-Aquitaine).

Les entreprises du Limousin tiennent à garder leur identité locale (avec le logo « produit en Limousin ») mais pourront désormais s’afficher sous une bannière régionale sur de grands salons professionnels en France et à l’étranger. 

Les entreprises agroalimentaires du Limousin face à la Nlle-Aquitaine
Les associations agroalimentaires du Limousin, de Poitou Charentes et d'Aquitaine ont fusionné. Intervenants : Gaël Brabant, gérant de Delouis France, Lionel Tourbier, gérant de la confiserie limousine et Jean-Paul Deluche, vice président association des industries alimentaires de Nouvelle-Aquitaine - france 3 limousin - T.Milon/M.Nadal/N.Stil



Sur le même sujet

Pays basque : l’association Bizi fête ses dix ans

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer