• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Un été au fil de la Nationale 20 en Limousin : étape 2

© Pascal Coussy
© Pascal Coussy

Aujourd'hui l'autoroute A 20 relie Toulouse à Paris en quelques heures.
Mais juste à côté de l'autoroute, l'ancienne route nationale 20 existe encore.
Cet été nous avons fait un pas de côté pour retrouver ses charmes et ses paysages oubliés.
Deuxième étape dans la traversée de Limoges.

Par Pascal Coussy

Depuis le Moyen-Age, Limoges a toujours été au cœur du réseau routier qui reliait les grandes villes du royaume.

Construit à l’époque Romaine, le pont Saint Martial a longtemps été l'un des seuls points de passage permettant de franchir la Vienne.

Mais au vingtième siècle, avec la démocratisation de l’automobile, Limoges voit peu à peu ses rues et ses avenues envahies par le trafic de la Nationale 20.

A cette époque, les départs en vacances sont l’occasion d’engorgements mémorables sous l’œil attentif et souvent bienveillant des forces de l’ordre. 

Pendant des décennies, dans le centre de Limoges, les commerçants ont aussi largement profité du flux des touristes en transit entre Paris et l' Espagne.
 
Un été au fil de la Nationale 20 en Limousin_Episode 2

A lire aussi

Sur le même sujet

Pavillon Ocean

Les + Lus