Bordeaux : "Le roi du shit français" restera en prison jusqu'à son procès, son avocat dénonce une "détention arbitraire"

Moufide Bouchibi, 41 ans, est actuellement incarcéré à la prison de Gradignan en attendant son procès les 1er et 2 septembre. Ses avocats ont demandé sa libération pour vice de forme auprès de la cour d'appel, qui l'a refusée ce vendredi 23 juillet.
© C. Le Hesran - France 3 Aquitaine

Me Bidnic ne décolère pas. "On ne peut pas se passer d'extradition dans ce cas-là" martèle-t-il, alors qu'il a annonce avoir déjà formé un pourvoi en cassation contre la décision de la cour d'appel de Bordeaux.

Son client, Moufide Bouchidi, considéré comme le plus important trafiquant français de cannabis, restera emprisonné à Gradignan en Gironde jusqu'à son procès, prévu à partir du 1er septembre à Bordeaux. 

Sa demande de libération immédiate pour vice de forme a été retoquée par la justice bordelaise, confirmant un jugement du 6 juillet du tribunal correctionnel, qui évoquait notamment un "risque de fuite à l'étranger".

Pas d'extradition 

Il a été remis à la France par les Emirats Arabes Unis en mai dernier, sans procédure d'extradition, alors qu'un convention l'imposant lie les deux états. Sauf à ce que Moufide Bouchibi accepte d'être remis à la France, ce qui n'a pas été le cas dans ce dossier.

Dès lors, "sa détention est arbitraire", estime l'un des trois avocats de Moufide Bouchidi, Me Bidnic."C'est la quatrième décision à ce sujet, et à chaque fois, les juges nous donnent une réponse différente", déplore Me Bidnic, qui dénonce un "énorme scandale", et rappelle la primauté des traités internationaux sur les lois.  

Le rappel des faits 

Après dix ans de cavale, Moufide Bouchibi a été condamné en son absence le 22 septembre 2015, à vingt ans de prison et un million d’euros d’amende par le tribunal correctionnel de Bordeaux dans le cadre d’un trafic de drogue démantelé à partir d’un go-fast stoppé en Tarn-et-Garonne en 2011. La drogue, venue d'Espagne, transitait par Larruns, dans les Pyrénées-Atlantiques. 

Sous le coup d'un mandat d'arrêt international, ce Marseillais considéré comme le plus gros trafiquant de cannabis de France, et accusé de deux assassinats, a été arrêté le 21 mars 2021 à Dubaï.

Il était entré dans le trafic de stupéfiants à grande échelle en s'associant au début des années 2000 avec un Alsacien, Sophiane Hambli, dit "la Chimère".

Sofiane Hambli, toujours recherché par la police, est connu pour avoir été un informateur de la police au coeur d'une retentissante affaire qui avait mis en lumière les pratiques controversées de l'ex-patron de la lutte antidrogue, François Thierry.
    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société drogue faits divers