Bordeaux : Alain Juppé fait sa rentrée politique

Publié le Mis à jour le
Écrit par America Lopez

A 200 jours des élections municipales, le maire de Bordeaux a donné sa feuille de route de pré-campagne. Alain Juppé a dressé également le bilan de son mandat actuel et évoqué les grands chantiers en cours. Il sera l'invité du face à face dans notre édition régionale de 19 heures.

Alain Juppé est désormais la personnalité politique préférée des Français selon un récent sondage. 
Ce matin, de nombreux médias nationaux ont fait le déplacement au Palais Rohan pour écouter, non pas le maire de Bordeaux, mais l'homme d'Etat dont la voix porte toujours. 

Regardez sa rentrée qui a été suivie par Philippe Chollet et Michel Vouzelaud.



Sur la Syrie, il a parlé du signal envoyé par Vladimir Poutine qui a accepté le principe d'un contrôle international des armes chimiques syriennes.

 Un signal qu'il ne faut pas laisser passer même s'il faut des garanties". " Il faut voir à présent s'il y a matière à la relance d'une initiative diplomatique et politique pour éviter la confrontation militaire. La France doit renforcer la cohésion  avec les Etats-Unis."

Sur l'UMP, Alain Juppé a redit qu'"il n'y avait aucun leader ni de ligne politique clair. Même s'il y a des grandes personnalités". François Fillon et Jean-François Copé apprécieront. "C'est la primaire de 2016 qui désignera notre champion", sans préciser s'il en serait.

Sur sa campagne pour les élections municipales à Bordeaux, Alain Juppé se dit "serein et déterminé" et "qu'il se tiendra à son calendrier".

D'ailleurs selon lui, il est toujours en pré-campagne contrairement à son principale adversaire déclaré le socialiste Vincent Feltesse président de la Communauté urbaine de Bordeaux.
Toujours est-il que le maire de Bordeaux s'est fait l"écho de son bilan, du dynamisme économique de la ville avec la création de 9000 emplois et l'arrivée de 50 000 nouveaux habitants ces dernières années. Et assure qu'il poursuivra sa politique de modération fiscale pour les foyers.
Il a évoqué par ailleurs les grands chantier à venir comme le Grand Stade, l'extension du tramway ou encore la cité des civilisations du vins qui verra le jour en 2017. Concernant la reconversion du stade Chaban-Delmas, Alain Juppé envisage deux pistes : soit un stade de rugby de 15 000 places soit un projet architectural mais pas de programme immobilier.

Durant son discours, Alain Juppé a régulièrement taclé Vincent Feltesse sans jamais le citer notamment sur le dossiers du ramassage des ordures ménagères et la culture.

La campagne promet d'être animée !

Voir ou revoir l'interview d' Alain Juppé dans notre édition du 19/20


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité