Bordeaux : le film indépendant a désormais son festival international

El Estudiante, un film de Santiago Mitre. / © bordeaux-festival.com
El Estudiante, un film de Santiago Mitre. / © bordeaux-festival.com

Le premier festival international du film indépendant de Bordeaux se tient du 2 au 7 octobre et concocte au public de belles surprises. Découverte.

Par Sarah Rebouh

"La première édition du Festival International du Film Indépendant de Bordeaux ne pouvait se faire que sous le sceau de la jeunesse, de ce qui la fait vivre : ce sont l’énergie et l’espoir. L’énergie de créer un événement d’envergure dans la région et l’espoir de perpétuer sa défense d’un cinéma différent" déclare en préambule Léo Soesanto, directeur artistique du festival.

L'indépendance est la pierre angulaire des huit longs métrages en compétition. La jeunesse des réalisateurs est un atout. Sur les huit films, sept sont des premiers longs métrages, tous apportent une vision unique.

Les films en compétition 


  • ANTIVIRAL
de Brandon Cronenberg (Canada / 2012) Génétique et spiritualité sont-elles compatibles ? Peut-on communier avec l’ADN de son idole ? Oui, dit Cronenberg fils.
Premier festival du film indépendant de Bordeaux
Antiviral (extrait en anglais)
  • AVALON
de Axel Petersén (Suède / 2012) Un noceur vieillissant veut ouvrir sa boîte de nuit, qu’importent les conséquences pour autrui et son sens de la morale – à moins qu’il n’en ait aucun.

  • EL ESTUDIANTE
de Santiago Mitre (Argentine / 2011) Roque débarque à Buenos Aires pour reprendre ses études. En même temps qu’il tombe amoureux d’une jeune enseignante, l’étudiant est initié à la cruauté du jeu politique.
Premier festival du film indépendant de Bordeaux (1)
El Estudiante (Extrait en espagnol)
  • GIMME THE LOOT
de Adam Leon (Etats-Unis / 2012) Deux adolescents graffeurs décident de prendre leur revanche sur une bande rivale. C’est le début d’une errance dans le Bronx et l’occasion pour eux de réaliser l’oeuvre de leur vie.

  • L
de Babis Makridis (Grèce / 2012) Un homme ne vit que pour et par sa voiture, ainsi que pour son métier de chauffeur. Un jour, un meilleur chauffeur débarque en ville. (Extrait en VO)

  • LES COQUILLETTES
de Sophie Letourneur (France / 2011) Sophie Letourneur et ses amies se remémorent le Festival de Locarno, son atmosphère surréaliste ainsi que leurs mésaventures amoureuses. Découvrez une autre de ses créations : "La vie au Ranch".

  • RENGAINE
de Rachid Djaïdani (France / 2010) Réalisé caméra au poing et avec les moyens du bord, Rengaine est un conte urbain, un film viscéral qui reflète notre réalité sans compromis. À voir de toute urgence !
Premier festival du film indépendant de Bordeaux (2)
Portrait de Rachid Djaïdani.
  • NOT WAVING BUT DROWNING
de Devyn Waitt (Etats-Unis / 2012) Deux jeunes amies découvrent la vie adulte, ses espoirs et illusions, l’une dans la vie trépidante new-yorkaise, l’autre dans une maison de retraite.

Un jury d'exception


Le jury du festival est à la hauteur des réalisateurs sélectionnés. La présidente du jury n'est autre que Nathalie Baye. Jordan Mintzer, critique de cinéma pour The Hollywood, Pilar López de Ayala, actrice espagnole, Tom Stern, chef opérateur attitré de Clint Eastwood ainsi que Charles Tesson, critique et historien du cinéma, auront la lourde tâche de départager les longs métrages présentés.


Sur le même sujet

Des livreurs de Deliveroo relient Bordeaux à Paris pour dénoncer leurs conditions de travail

Les + Lus