Cet article date de plus de 6 ans

Budget régional : deux élus du Front de Gauche ne votent pas

Gérard Boulanger et Stéphane Guthinger ont refusé de voter le budget car, selon eux, Alain Rousset, en "revendiquant une politique de rigueur" s'inscrirait dans la droite ligne libérale. Alain Rousset, dénonce un "manque de solidarité" et retire la délégation culture et citoyenneté.

Gérard Boulanger, du Parti de Gauche, n'a pas voté le budget du Conseil Régional.
Gérard Boulanger, du Parti de Gauche, n'a pas voté le budget du Conseil Régional. © Maxppp/COTTEREAU FABIEN
Selon un texte du Parti de gauche, les deux élus, Gérard Boulanger et Stéphane Guthinger, ont refusé de voter le budget car, selon eux, Alain Rousset, en "revendiquant une politique de rigueur (...) s'inscrit dans la droite ligne de la doxa libérale".

Selon M. Boulanger :

Nous avons un budget culture pour le fonctionnement qui supprime des subventions à des compagnies de spectacle vivant, ce qui signifie leur mort quasi-certaine. (...) C'est une position générale du Parti de gauche dans le Front de gauche. On combat la politique d'austérité, au niveau national, au niveau des collectivités locales, c'est cohérent".

L'élu ajoute que "pendant quatre ans, il y avait un véritable contrat moral pour que le budget "fonctionnement" de la culture soit maintenu. Cette année, on enlève 260.000 euros et c'est environ une centaine d'emplois" qui sont en péril, selon lui.

Les deux élus PG sont membres d'un groupe baptisé "Aquitaine Ecologie et Front de gauche", dont le troisième membre a, lui, voté le budget. Deux élus se revendiquant du Front de Gauche, un élu PCF et une apparentée, ont aussi voté l'adoption du budget, tous comme la majorité socialiste, le PRG (Parti radical de gauche) et Europe écologie les Verts (EELV). L'opposition a voté contre. 

Alain Rousset lui retire sa délégation

En réaction, M. Rousset a signifié à M. Boulanger, conseiller régional en charge de la culture et de la citoyenneté,que sa délégation lui était retirée "compte-tenu de son manque de solidarité à l'égard de l'exécutif régional", a indiqué la Région dans un communiqué.
La délégation a été remise à une élue PS, Naïma Charai. Selon le conseil régional, la présentation du budget culture faite par M. Boulanger "ne correspond pas à la réalité". "Avec 26,93 millions d'euros de crédits, la région Aquitaine dispose d'un budget culturel quasi équivalent aux budgets cumulés des cinq départements aquitains", affirme la Région.

La baisse des crédits de fonctionnement de l'ordre de 2% depuis 2011 (400.000 euros) "a été compensée par des crédits transversaux au titre de l'économie sociale et solidaire, de la politique de la ville, des TIC" (technologies de l'information et de la communication), se défend la collectivité.

Vote du budget

Le budget adopté lundi représente 1,4 milliard d'euros, en hausse de 3,1% par rapport à 2013, soit 42,9 millions d'euros.
L'Aquitaine, est l'une des régions les moins endettées mais doit faire face à une baisse des dotations de l'Etat... 

Regardez le reportage de Josianne Bouillet et Thierry Julien, puis l'interview d'Alain Rousset, président du Conseil Régional d'Aquitaine.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique archives front de gauche parti socialiste