L'hommage aux soldats des anciennes colonies enterrés à Bordeaux

© cc Fondation du mémorial de la traite des noirs
© cc Fondation du mémorial de la traite des noirs

Dans le cadre de la célébration du centenaire de la première guerre mondiale, une cérémonie était organisée samedi pour rendre hommage aux 593 soldats venues des anciennes colonies. Ils reposent dans les cimetières bordelais et leurs noms sont désormais recensés. 

Par Delphine Vialanet

302 tirailleurs sénégalais, 252 Indochinois, 31 Malgaches, 3 Marocains, 2 travailleurs coloniaux, un Algérien, un Tunisien et un Soudanais sont enterrés à Bordeaux. Dans les allées du cimetière de Bordeaux-Nord, dans le carré militaire, les croix blanches sont alignées. Elles portent le nom de ces soldats des anciennes colonies venus combattre lors de la première guerre mondiale pour libérer la France. Karfa Diallo, le président du mémorial de la traite des noirs et de l'esclavage rappelle l'importance d'honorer la mémoire de ces soldats. 

Dans la tranchée de la 1ère guerre mondiale, il n'y a plus de noirs, plus de blancs, il n'y a plus de colons, plus de colonisés. Il y a une jeunesse du monde dans l'effroi et dans la terreur qui se demande ce qu'elle fait là. 

A travers une centaine d’images empruntées aux collections des Archives départementales de la Gironde et avec une solide documentation issue des dossiers des Archives militaires de la Caserne Bernadotte de Pau, l’exposition "Frères d’âme" rappelle le besoin de solidarité entre combattants, anciens combattants et descendants d’anciens combattants, de Métropole et d’Outre-Mer. Cette exposition itinérante est visible dans plusieurs communes de la CUB jusqu'au 14 décembre.  

Regardez le reportage de Marie Neuville et de Michel Vouzelaud

Hommage aux soldats des colonies

 

Sur le même sujet

Les + Lus