• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

“Il n'y a pas de sniper” contre Alain Juppé

Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. / © (CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE.COM / AFP)
Alain Juppé et Nicolas Sarkozy. / © (CAROLINE PAUX / CITIZENSIDE.COM / AFP)

Laurent Wauquiez, le nouveau président LR par intérim l'affirme : "Il n'y a pas de sniper, en tout cas, je ne jouerai pas ce jeu-là". Ce week-end , Alain Juppé, le maire de Bordeaux, concurrent de Nicolas Sarkozy à la primaire de droite, a été victime de petites "attaques personnelles".   

Par Hélène Chauwin avec l'AFP

Sur LCI ce mardi matin, Laurent Wauquiez, proche soutien du candidat Nicolas Sarkozy a promis un parti neutre pour la campagne des primaires chez Les Républicains. Il  a incité les candidats "à s'appliquer un code de conduite".

"Ceux qui se livreront à ce jeu seront très lourdement sanctionnés", met en garde le président du parti, "parce que la droite a gardé le souvenir de divisions qui ont failli l'emmener au fond du trou".

"Je n'ai pas aimé ce qui s'est passé ce week-end", poursuit-il.

Samedi et dimanche, les rentrées politiques des principaux candidats en lice pour la primaire ont donné lieu à des échanges musclés, ponctués de piques visant fréquemment Nicolas Sarkozy -vivement attaqué par François Fillon- ou Alain Juppé.

"Qu'on se livre à ces petites phrases, ces petites attaques personnelles, ça ne fera que tirer tout le monde vers le bas", a rétorqué Laurent Wauquiez.

Sur le même sujet

Retour sur le concert d'Ibrahim Maalouf au Surgères Brass Festival

Les + Lus