Cet article date de plus de 5 ans

Régionales 2015 : le soulagement des militants socialistes

Le scénario catastrophe, tant redouté par les socialistes s'est éloigné hier soir. Les sondages qui donnaient la Droite en tête dès le premier tour ont été démentis par les urnes. Alain Rousset est en tête avec 30,39% des voix.

Le candidat socialiste, président sortant de la région Aquitaine a poussé un "ouf" de soulagement.

Alain Rousset avait cette épée de Damoclès sérieusement posée au dessus de sa tête. Les récents sondages donnaient tous Virginie Calmels, la candidate de la Droite et des Centres vainqueure du premier tour. 

Mais les résultats de ce premier tour ont déjoué les pronostics et le candidat socialiste prend la tête des scrutins avec 30,39% des voix dans la Grande Région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. Virginie Calmels arrive 3 points derrière avec 27,19% des suffrages exprimés, juste devant Jacques Colombier, le candidat Front National qui récolte 23,23% des voix. 
Alain Rousset, prudent, est resté une bonne partie de la soirée, à l'abri des regards dans son bureau du Conseil régional à Bordeaux. Le candidat socialiste souhaitait très certainement prendre connaissance de résultats plus précis sur l'ensemble de la Grande Région. Il a attendu la fermeture de tous les bureaux de votes pour faire son apparition dans sa permanence, à la rencontre de ses militants, devant lesquels il s'est exprimé.

Je crois qu'il faut qu'on montre qu'on aime cette région. Beaucoup de candidats, notamment de Droite ont trop critiqué cette région. 







Le reportage de Yannick de Solminihac et de Thierry Julien

durée de la vidéo: 01 min 30
Ambiance à la permanence d'Alain Rousset

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections fusion des régions économie parti socialiste