Le restaurateur Jean-Pierre Xradakis poursuivi par les petits oiseaux

© wikipedia
© wikipedia

Suite à la découverte de pinsons et de grives dans son frigo, le célèbre restaurateur bordelais a été condamné par le tribunal d'instance de Bordeaux, à verser à la Ligue de protection des oiseaux (LPO)  2950 € de dommages et intérêts et frais de procédure.

Par A.H.


Il avait été verbalisé en janvier 2011 lors d'un contrôle des agents de l'ONCFS qui avaient découvert de petits oiseaux ressemblant à des passereaux protégés dans une boîte dans la réserve de l'établissement. En fait, il s'agissait de 40 grives prêtes à être consommées dont certaines sous vide, et 3 brochettes de 12 oiseaux plumés et vidées identifiés comme des pinsons.

Jean-Pierre Xiradakis avouera ne pas mettre ces oiseaux sur sa carte mais juste les proposer comme  "amuse-gueule" à la demande. Il se défendra de ne pas être chasseur et donc d'avoir cru de bonne foi que les pinsons étaient des alouettes ! Pas de chance, alouettes, grives ou pinsons sont tous interdits de mise en vente.

Il écope de 3.000 € dans le cadre d’une procédure de plaider-coupable et 2950 € de dommages et intérêts et frais de procédure à la LPO

Sur le même sujet

Un Airbnb solidaire lancé au Pays Basque pour héberger les travailleurs pauvres

Les + Lus