Cet article date de plus de 7 ans

Sagnol joue la carte jeunes

Contrairement à son prédécesseur  Francis Gillot, l'entraîneur de Bordeaux n'hésite pas à donner sa chance aux jeunes joueurs de son effectif. Un choix, certes parfois dicté par les circonstances, mais forcément payant sur la durée.
© girondins de bordeaux

L'avantage avec Willy Sagnol c'est qu'il fait ce qu'il dit. Lors de son arrivée le 30 juin, il avait clairement indiqué que l'une de ses priorités était de faire gandir la génération vainqueur de la coupe Gambardella l'année dernière. Après seulement quatre journées de championnat, il est déjà passé aux actes. Certes contre Bastia dimanche dernier, il n'avait pas le choix en raison du nombre important d'absents (8) dans son équipe. Douze des dix-huits joueurs alignés sur la feuille de match contre les corses ont été ainsi formés au club. Kaabouni, Crivelli ou Touré ont pu montrer un aperçu de leurs qualités. Si on y ajoute Poundjé, Sala ou Rolan, les plus de vingt-cinq ans étaient rares sur le terrain. La relève a tenu son rang. "Heureusement qu'il y avait Marc Planus sur le banc, sinon la moyenne d'âge aurait été très jeune", sourit Willy Sagnol. " Nous avons des jeunes joueurs de qualité au club et ils doivent avoir leur chance. En France c'est curieux, on dirait qu'avant vingt-sept ans on est trop jeune ! Or si on veut qu'ils progressent, ils doivent être sur le terrain" ajoute le président du club Jean-Louis Triaud.   
 

Un investissement à long terme
 

Quand les blessés ( Plasil, Ilori, Contento, Saivet...) et suspendu ( Diabaté) seront de nouveau opérationnels, le temps de jeu des jeunes va forcément diminuer. Mais en les lançant ainsi dans la bataille de la Ligue 1, Willy Sagnol leur permet de s'aguerrir et de faire leurs armes. Car dans une conjoncture compliquée pour les clubs français, Bordeaux n'échappe pas à la règle. En quatre ans, sans la manne financière de la Ligue des Champions, son budget a été réduit de moitié, pour atteindre aujourd'hui, cinquante-cinq millions d'euros. A part le recrutement de joueurs libres ou des prêts, la seule solution pour rester compétitif c'est de former ses joueurs et de les faire progresser étape après étape. Dans ce domaine comme dans d'autres, l'expertise de Willy Sagnol, ancien sélectionneur de l'équipe de France espoirs, est capitale. C'est aussi pour cette raison qu'il a été choisi.


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
girondins de bordeaux ligue 1 football sport