Le sentiment d'insécurité progresse dans certains quartiers de Bordeaux

Certains quartiers de l'hyper-centre ville seraient-ils devenus infréquentatables à Bordeaux? Tapages nocturnes, recrudescence de marginaux, trafic de stupéfiants, commerçants et riverains dénoncent un sentiment d'insécurité, le jour comme la nuit. Les plaintes s’accumulent.  

© France 3 Aquitaine
Depuis le début de l'été, la colère monte chez les riverains de certains quartiers de l'Hyper-centre bordelais. Aux nuisances sonores est venu s'ajouter un sentiment d'insécurité de plus en plus marqué. 
Le nombre de marginaux errant dans les rues, jour et nuit s'élèverait à 300 à Bordeaux
La police nationale a donc mis en oeuvre des moyens supplémentaires dans l'hyper-centre comme dans le quartier de la Victoire ou du cours Victor Hugo. 
Le sentiment d'insécurité est réelle mais pour autant le nombre d'agressions et d'actes de délinquance ne sont pas en progression.

Regardez le reportage de Gilles Bernard et de Ludovic Cagnato
insécurité à Bordeaux

Interviennent dans ce reportage:
- Jean Louis David, adjoint à la vie urbaine et à la coordination de la politique de proximité
- Paul Bousquet, chef des services de sécurité et de proximité division de Bordeaux

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société sécurité police
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter