Carte. La crainte d’une pénurie de carburant provoque des ruptures dans plusieurs stations-services de la région

Cette station de carburants d'Angoulême est prise d'assaut par les automobilistes. / © Cécile Landais - France Télévisions
Cette station de carburants d'Angoulême est prise d'assaut par les automobilistes. / © Cécile Landais - France Télévisions

Les dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle sont bloqués depuis plusieurs jours. Une situation qui provoque l’inquiétude des automobilistes qui se ruent vers les stations-services et provoque des pénuries de carburant. 
 

Par Valériane Gouban

Les scènes sont surréalistes. Depuis ce week-end, des files d’attentes sans fin se forment devant les stations-services. Tous les automobilistes n’ont qu’un seul but, faire le plein avant une éventuelle pénurie de carburant. 

"Aucune difficulté d’approvisionnement"

Une inquiétude due au blocage des dépôts pétroliers de La Pallice à La Rochelle, tout comme d’autres dépôts en Bretagne. Certains établissements qui ne rencontraient pas de difficultés d’approvisionnement se sont retrouvés pris d’assaut comme l’explique Jean-Didier Mauroux, directeur du Super U de Buxerolles. 

Il y a des files d’attentes à la station-service du magasin à cause des clients qui ont peur de manquer. Ce week-end, encore nos cuves étaient pleines et lundi, on n’avait plus rien, car beaucoup d personnes sont venues faire le plein. Pourtant, on a aucune difficulté d’approvisionnement. On est ravitaillé de la même manière que d’habitude.
- Jean-Didier Mauroux, directeur du Super U de Buxerolles. 

Certaines stations-services en difficulté

Tous les magasins ne résistent pas à cet afflux massif de clients. C’est le cas notamment d’un Carrefour Market de Niort. 

On a des difficulté d’approvisionnement. Nous n’avons plus du tout de carburant et nous ne pouvons plus faire de commandes. On ne peut même pas orienter nos clients vers d’autres stations, car on ne sait pas ce qui est disponible. On est donc obligé de les laisser partir.
- Carine Ptuccillo, responsable de l’accueil en magasin

La situation est la même dans toute la région. Niort, Poitiers, La Rochelle, Angoulême, aucune ville ne fait exception. Dans la ville charentaise, plusieurs stations sont à sec. C’est le cas notamment d’une des enseignes du groupe Intermarché. 

Depuis plusieurs jours, lorsque le téléphone sonne, la question du client au bout du fil est toujours la même : « Avez-vous du carburant ? ». Pour le magasin, la demande était beaucoup trop forte pour que les stocks résistent. 

Nous n’avons plus de carburant dans nos pompes et nous n’allons pas être livrés aujourd’hui. On espère une livraison demain, mais on ne nous donne aucune date. Pourtant, nous avons été livrés lundi, mais la station a été prise d’assaut par les clients. On reçoit plus de 300 coups de fils par jour pour savoir s’il on a été approvisionné.
- Une employée du magasin

"Faire preuve de retenue"

Au vu des événements, la préfecture de Charente n'a eu d'autres choix que de réagir via un communiqué de presse et appelle la population à la raison. 

 

Aujourd'hui, aucun dépôt pétrolier alimentant les stations services de la Charente n'est bloqué et l'approvisionnement de celles-ci s'effectue normalement; seule l'augmentation anormalement élevée de la consommation des automobilistes conduit à cette situa-ion. La préfète de la Charente appelle à faire preuve de retenue et à la responsabilité de chacun afin que les achats préventifs ne créent pas de difficultés supplémentaires. 
- Communiqué de presse de la préfecture de la Charente

Pour l’heure, le blocage des dépôts pétroliers de La Pallice a été levé par les entrepreneurs de travaux publics. Ils avaient investi le site pour dénoncer la suppression de l’avantage fiscal sur le gazole non-routier (GNR) utilisé pour faire tourner les engins de chantier, en 2022. La situation devrait progressivement revenir à la normale. 
Pour suivre en direct les ruptures de stock de carburant, vous pouvez consulter le site pénurie d'essence.fr. Les informations de cette carte restent à prendre avec précaution puisqu’elle est mise à jour par des usagers et n’ai pas toujours à jour. 

Sur le même sujet

Les + Lus