Catastrophe de Brétigny : 3 cheminots sous statut de témoins assistés

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Abalo
© Etienne laurent EPA-MAXPPP

Trois cheminots de la SNCF ont été placés sous le statut de témoins assistés dans le cadre de l'enquête sur la catastrophe de Brétigny-sur-Orge. Un accident ferroviaire sur la ligne Paris-Limoges qui avait fait 7 morts en juillet 2013.

Trois cheminots de la SNCF ont été placés sous le statut de témoins assistés dans l'affaire de la catastrophe de Brétigny-sur-Orge. Une information révélée par nos confrères du Parisien ce 15 janvier 2016 et que le parquet d'Evry a confirmé à l'AFP. Ces trois salariés étaient en charge de la surveillance des voies au moment du déraillement du train.

Il ne s'agit pas de mises en examen mais bien d'un statut de témoin assisté. C'est un statut intermédiaire qui leur permet d'avoir accès au dossier", a souligné le procureur d'Evry Eric Lallement.

 

7 morts, 32 blessés grave et une longue enquête

Le 12 juillet 2013, peu après 17h00, le train intercité Paris-Limoges avait déraillé en gare de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Le drame avait fait 7 morts et 32 blessés. Lors de l'enquête, les experts avaient mis en évidence le dysfonctionnement d'une éclisse (agrafe reliant deux rails) et que ce dysfonctionnement était à l'origine de l'accident. Réseau ferré de France (RFF) et la SNCF ont été mis en examen pour homicides et blessures involontaires en septembre 2014.


Consultez notre dossier sur la catastrophe de Brétigny-sur-orge

 
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.