Le champion du monde du 800 m Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour violences volontaires

Pierre-Ambroise Bosse / © JACQUES DEMARTHON / AFP
Pierre-Ambroise Bosse / © JACQUES DEMARTHON / AFP

Pierre-Ambroise Bosse a été mis en examen pour des faits de violences volontaires après la violente altercation survenue à Gujan-Mestras le 25 août.  Son agresseur présumé est lui déjà mis en examen depuis le mois de septembre.

Par Maïté Koda

Pierre-Ambroise Bosse a-t-il été le premier à porter des coups lors de la violente altercation survenue sur le parking de Gujan-Mestras dans la nuit du 25 au 26 août? C'est la question sur laquelle la justice se penche. Le champion du monde du 800 mètres a entendu par un juge puis mis en examen pour violences volontaires avec arme sans ITT. Une mise en examen qui n'est pas accompagnée de mesures de sûreté, précise le parquet de Bordeaux.  Il est soupçonné d'avoir jeté une canette de bière sur un jeune homme de 24 ans.



Roué de coups

Selon le récit du champion du monde, c'est en voulant échapper à des fans trop pressants à la sortie du casino que les choses ont dégénéré. Pierre-Ambroise Bosse s'était réfugié dans sa voiture quand il a été  pris à partie et a reçu une gifle. Il assure que trois individus l'ont roué de coups, une fois qu'il est sorti de son véhicule
 
Pierre-Ambroise Bosse avait du être hospitalisé avec des fractures au visage et s'était vu prescrire six jours d'ITT. "J'ai failli perdre un œil", racontait-il après avoir publié une photo de son visage tuméfié sur les réseaux sociaux.
 

Une version contestée depu​is le début

Un jeune homme originaire avait rapidement été interpellé après les faits et placé en garde-à-vue, et mis en examen. Mais l'avocat de ce dernier, Me Arnaud Dupin contestait la version apportée par Pierre-Ambroise Bosse.
 



 A un moment il vu Pierre-Ambroise Bosse lui balancer une canette de bière dans la figure

 
"Mon client était prêt à partir, à côté de sa voiture. A un moment, il a vu Pierre-Ambroise Bosse, qu'il n'a absolument reconnu, venir dans sa direction et lui balancer une canette de bière en verre à la figure. Il s'est protégé avec son bras et a par ailleurs eu un énorme hématome", expliquait Me Dupin en septembre après que son client avait porté plainte à son tour contre Pierre-Ambroise Bosse.


Une chronologie qui pose question

C'est bien toute la chronologie de l'altercation qui est en question. Joint à nouveau ce jeudi matin Me Dupin maintient que c'est bien Pierre-Ambroise Bosse, qui, en premier et sous fond de soirée alcoolisée, a jeté une canette sur son client. "Mon client avait porté plainte et faisait confiance à la justice pour qu'elle mette à jour le déroulé précis des faits, assure-t-il. Ce dernier reconnaît avoir ensuite porté des coups à l'athlète.



"Trois mois après le dépôt de plainte, il ne se passait rien, alors que Pierre-Ambroise Bosse, a, lui, a bénéficié de soutiens au plus haut niveau de l'Etat, dénonce l'avocat. Selon Me Dupin, ce n'est que sur son intervention que le parquet a demandé un réquisitoire supplétif afin d'élargir l'enquête.


A lire aussi

Sur le même sujet

Limoges : cinq nouvelles rames pour la liaison SNCF avec Bordeaux

Les + Lus