Accès aux plages : le maire de Saint-Pierre-d'Oléron a été entendu

Les plages, les lacs et les bases nautiques resteront fermés sauf si les maires en font la demande, avec des garanties. Le gouvernement a choisi de s'appuyer sur l'expérience des élus. Une décision qui ravit Christophe Sueur le maire de St-Pierre-d'Oléron, le premier à avoir soulevé la question.

Une plage de l'Île d'Oléron, déserte au moins jusqu'au 11 mai
Une plage de l'Île d'Oléron, déserte au moins jusqu'au 11 mai © Pierre Lahaye - France Télévisions
"Je suis très ému et très heureux. C'est exceptionnel. Il y a eu beaucoup de pression, de questions mais le bon sens l'a emporté.". Christophe Sueur, le maire de Saint-Pierre-d'Oléron, vient tout juste d'écouter le Ministre de l'Intérieur. Christophe Castaner annonce que les plages, les lacs et les bases nautiques sont fermés SAUF si les maires font une demande de réouverture auprés de la préfecture en garantissant le maintien des distanciations sociales.
 
Christophe Sueur, maire de St-Pierre-d'Oléron, très ému et heureux d'avoir été entendu
Christophe Sueur, maire de St-Pierre-d'Oléron, très ému et heureux d'avoir été entendu © Archive municipale


Dimanche dernier, Christophe Sueur écrivait une lettre au Président de la République pour expliquer pourquoi, lui, sur sa plage, il voulait et il pouvait rouvrir dès le 11 Mai. Une demande relayée par d'autres maires en Bretagne et par les médias, qui a fini par faire mouche. Le maire oléronnais a discuté chaque jour avec la sous-préfecture, les gendarmes, les députés, pour expliquer le sens de sa démarche.

J'ai toujours dit qu'il ne s'agissait en aucun cas de faire de la provocation mais de faire prendre conscience de l'incohérence de cette interdiction stricte. Là c'est une vraie reconnaissance du travail des maires et des élus sur le terrain.
Christophe Sueur, maire de Saint-Pierre-d'Oléron

Pour autant, cet assouplissement ne veut pas dire que toutes les plages sont accessibles à partir de lundi.
Il s'agit plutôt de faire du cas par cas, avec des mesures concrètes. "A Saint-Pierre, je vais mettre en place des panneaux pour inciter à une plage dynamique, où l'on fera de la marche, du sport, de la pêche à pied... Pas question de rester sur sa serviette, explique Christophe Sueur.

Pour cet élu, il s'agit bien de s'adapter en fonction de la configuration du littoral. "Certaines plages de l'île d'Oléron, en bordure de village, ne seront peut-être pas ouvertes."

Christophe Sueur a du travail qui l'attend, des panneaux informatifs sur sa plage certes mais aussi la remise en route des écoles, des services etc etc...
Un élu comme tant d'autres, sur le terrain, plus que jamais.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter