Avis très défavorable de médecins du pays rochefortais concernant l'incinérateur d'Echillais

© francetv
© francetv

C'est un nouveau coup de semonce de Veille Santé Environnement 17 concernant l'incinérateur d'Echillais. Les médecins de ce comité déposent un avis très défavorable à la nouvelle enquête publique. Ils pointent du doigt des risques de cancers et de malformations.

Par Valérie Prétot

Demain samedi,  des médecins de Veille Santé Environnement 17 jetteront un nouveau pavé dans la mare.

Ils déposeront un texte au commissaire enquêteur. Ils émettent un avis très défavorable pour la nouvelle enquête de l'incinérateur d'Echillais.

En 2014 déjà, ce comité de médecins avait alerté sur les possibles conséquences sur la santé de la population.

Ils pointaient alors du doigt des études concernant le risque de cancer autour des incinérateurs.

Nos inquiétudes exprimées il y a trois ans lors de l'enquête précedente restent totalement d'actualité. 

Depuis trois ans, aucune étude n'a démontré l'efficacité des nouveaux filtres pour supprimer le risque de cancers et de malformations foetales autour des incinérateurs. 


 avertissent ces professionnels de la santé.

Plus inquiétant encore selon ces médecins, une étude du CHU de Montpellier a démontré l'augmentation de malformations urinaires chez les nouveaux-nés autour des incinérateurs équipés de filtres de dernière génération.

Fin septembre, une nouvelle enquête publique a été ouverte.

Une consultation de la population qui intervient après l'annulation par le tribunal administratif de l'autorisation d'exploiter du futur incinérateur.

La population a jusqu'au 30 octobre 2017 pour donner son avis.

Voici la lettre que les médecins adresse au commissaire enquêteur.


A lire aussi

Sur le même sujet

La clause Molière validée a minima par le Conseil d'Etat

Près de chez vous

Les + Lus