Charente-Maritime : les apprentis du CFA-Bâtiment de Saintes apprennent les bonnes pratiques avec un coach sportif

Les salariés des métiers du bâtiment sont particulièrement concernés par les troubles musculo-squelettiques liés à leur métier. / © Pascal Simon /France Télévisions
Les salariés des métiers du bâtiment sont particulièrement concernés par les troubles musculo-squelettiques liés à leur métier. / © Pascal Simon /France Télévisions

Depuis le début de la semaine, les apprentis du CFA des métiers du bâtiment de Saintes ont rendez-vous avec leur coach sportif, préparateur physique du club de hand de la ville. Il leur apprend à s'échauffer et à se muscler pour combattre les douleurs liées à leurs métiers, souvent physiques.

Par Christine Hinckel

Charges lourdes, positions inconfortables et répétées, les professionnels du bâtiment sont souvent victimes de troubles musculo-squelettiques liés à leur métier. Passés un certain âge, les maçons qui ont mal au dos ou les peintres qui se plaignent des épaules sont très nombreux. C'est pour combattre l'apparition de ces symptômes que le CFA de Saintes a décidé d'initier ses élèves aux bonnes pratiques de l'entretien sportif.

Ils se rendent compte que les chefs d'entreprises, les compagnons qui les encadrent connaissent des problèmes de santé. Donc il est important qu'ils puissent anticiper. S'ils prennent soin de leur corps, ce sera meilleur pour eux.
Christophe Mousseron , directeur du CFA-BTP de Charente-Maritime


Une séance d'entraînement tous les matins

Tous les matins, les 150 élèves de la filière bâtiment ont rendez-vous dans le gymnase pour suivre les séances d'Erwan Clain, le préparateur physique de l'US Saintes Hand Ball et de l'U16 Cognac.
Les élèves apprennent comment faire le étirements et échauffements avec le coach sportif. / © Pascal Simon/ France Télévisions
Les élèves apprennent comment faire le étirements et échauffements avec le coach sportif. / © Pascal Simon/ France Télévisions

Etirements, échauffement des articulations, exercices pour se décontracter ou se muscler, autant de gestes que les futurs maçons ou plombiers doivent s'habituer à faire chaque matin avant de commencer à travailler.

On peut les considérer comme des sportifs de haut niveau, tous les jours, ils sont sur les chantiers et à la différence des handballeurs qui n'ont qu'un match le week-end, eux c'est tous les jours qu'ils vont travailler donc ils ont besoin de s'entraîner. De plus, les sportifs qui s'échauffent montent progressivement en charge. Eux, ils peuvent soulever 35 kilos  d'un coup, donc il faut s'échauffer avant.
Erwan Clain, préparateur physique

Ces pratiques d'entretien du corps ne sont pas toujours faciles à faire entrer et accepter dans les entreprises mais Erwan Clain veut croire que cette "nouvelle génération apportera une nouvelle façon de travailler" plus consciente de la nécessité de préserver la santé des employés. 


"Il faudrait qu'ils aillent dans les entreprises"

Une fois passé le moment de l'étonnement, les jeunes du CFA de Saintes ont vite compris que les conseils d'Erwan Clain pouvaient leur être utiles. Même s'ils sont encore très jeunes, certains ressentent déjà des douleurs liées à leur travail. C'est le cas de Marouane Chamali, élève en première année de CAP plomberie

Ça nous aide, je ne connaissais pas ça avant et c'est vrai que le matin quand je vais au travail, ça m'arrive d'avoir mal au dos. C'est vrai que maintenant, je penserai un peu plus à faire du sport le matin. C'est très bien et ce serait bien qu'ils aillent dans tous les établissements et même qu'ils aillent dans les entreprises.

Associer les entreprises, l'idée soulignée par Marouane pourrait en effet se révéler bénéfique à tous, aux futurs professionnels comme à leurs employeurs en prévenant notamment les risques d'arrêts maladies. 

Reportage de Pascal Foucaud et Pascal Simon :

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus