Charente-Maritime : le McDonald's controversé ouvre finalement dans la discrétion sur l'île Oléron

Le Mac Do de Dolus-d'Oléron a ouvert ce jeudi 26 décembre sous l'oeil de quelques agents de sécurité et sans publicité. L'ouverture de l'enseigne du géant américain de la restauration rapide était au centre d'une controverse avec le maire de la commune, opposé à son implantation.

Le McDonald's controversé de Dolus-d'Oléron a ouvert ses portes en toute discrétion le jeudi 26 décembre.
Le McDonald's controversé de Dolus-d'Oléron a ouvert ses portes en toute discrétion le jeudi 26 décembre. © Pascal Foucaud/ France Télévisions
Le premier restaurant McDonald's de l'île d'Oléron a ouvert ses portes jeudi, au terme de cinq ans de bras-de-fer avec un maire écologiste qui s'opposait à l'implantation pour des raisons de sécurité, mais sans pour autant marquer la fin de la bataille juridique, selon la mairie.

Il y avait peu de monde pour l'ouverture qui s'est voulue discrète. Cette ouverture devait initialement avoir lieu avant l'été, mais la direction avait retardé l'événement.
Ouverture en discrétion et peu de clients ce vendredi midi pour déjeuner au Mac Do de Dolus sur l'île d'Oléron.
Ouverture en discrétion et peu de clients ce vendredi midi pour déjeuner au Mac Do de Dolus sur l'île d'Oléron. © Pascal Foucaud/ France Télévisions

Un bras-de-fer de cinq ans entre la mairie de Dolus et McDonald's

En décembre 2018, la mairie de Dolus avait délivré le permis de construire le restaurant, enjointe par le tribunal administratif de Poitiers puis la cour administrative d'appel de Bordeaux.

Depuis des années, le maire écologiste Grégory Gendre, ancien membre de Greenpeace, s'opposait au projet, prenant des arrêtés de refus de permis de construire, évoquant notamment un risque "accidentogène" en raison d'un accès routier insuffisant au restaurant.  La mairie s'est pourvue en cassation, et le Conseil d'Etat "devra juger si oui ou non l'accès au restaurant est accidentogène alors que la population de l'île quintuple en été", indique Me Julien Marceau, avocat de la mairie.
Grégory gendre, le maire de Dolus-d'Oléron entend bien poursuivre le bras-de-fer même après l'ouverture du Mac Do.
Grégory gendre, le maire de Dolus-d'Oléron entend bien poursuivre le bras-de-fer même après l'ouverture du Mac Do. © Pascal Foucaud/ France Télévisions

Une nouvelle plainte pour extension sans autorisation envisagée

Selon Grégory Gendre, un "risque hydraulique" s'ajoute au risque routier. Le restaurant étant installé sur un site qui a connu plusieurs inondations depuis l'été, "en raison de l'artificialisation des sols, d'un réseau d'eau pluviale qui sature". Le maire de Dolus convient que cela n'est pas dû seulement à McDonald's, mais le restaurant construit selon lui une extension de parking qui va aggraver le problème. Il a indiqué qu'il entendait poursuivre l'enseigne pour extension sans autorisation.

Il reste la décision de la cassation au premier trimestre, l'ouverture au pénal d'une nouvelle affaire pour la construction sans autorisation pour le nouveau parking et puis suite au constat d'hier et au dépôt à la gendarmerie de ce matin, le fait qu'il y a un non respect du PV de sécurité notamment sur le nombre de salariés présents en même temps et puis plus grave, les dysfonctionnements hydrauliques sur la zone mise à mal par les grosses pluies récentes.
- Grégory Gendre, maire de Dolus-d'Oléron

Par ailleurs, deux riverains ont aussi intenté une action en justice, estimant le restaurant non compatible avec le code d'urbanisme de l'île d'Oléron.
Ce vendredi à midi, il n'y avait pas foule à l'heure du déjeuner dans le restaurant dont l'entrée est surveillée par un agent de sécurité pour éviter tout incident.
Un agent de sécurité surveille l'entrée du Mac Do à Dolus-d'Oléron.
Un agent de sécurité surveille l'entrée du Mac Do à Dolus-d'Oléron. © Pascal Foucaud - France Télévisions
Pour Grégory Gendre, il ne s'agit pas d'un combat contre une enseigne en particulier. "La question de l'enseigne est un faux débat" insiste-t-il. Pour lui, le problème vient que cette parcelle est trop petite pour accueillir un projet comme celui-ci et que la réglementation visant à améliorer les normes environnementales prises par la commune doivent s'appliquer à cette zone de la commune comme aux autres. 
Ouverture du McDonald's controversé à Dolus-d'Oléron

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société