Coronavirus. Le cri d’alarme du maire de La Couarde-sur-Mer

Opération de contrôle à l'entrée de l'Île de Ré par la Gendarmerie Nationale. / © Xavier Léoty - MaxPPP
Opération de contrôle à l'entrée de l'Île de Ré par la Gendarmerie Nationale. / © Xavier Léoty - MaxPPP

C'est sur un ton grave que le maire de La Couarde-sur-Mer sur l'île de Ré exhorte ses administrés à respecter les consignes de confinement. Il publie un crie d'alarme sur les réseaux sociaux quelques jours après que près de 3000 résidents secondaires sont arrivés sur l'île de Ré.

Par Valérie Prétot

Ce dimanche, le maire de La Couarde-sur-Mer a lancé un cri d'alarme sur la page Facebook de la mairie. Patrick Rayton est en colère car il continue de constater des comportements irresponsables et non solidaires. Le premier magistrat alerte sur les cas déjà diagnostiqués sur le territoire.

Nous commençons à compter en dizaines. Des malades sont en réanimation à l'hôpital de La Rochelle. La plupart d'entre eux ne sont pas testés, ce qui explique que ces cas ne soient pas encore remontés dans les données de suivi de l'Agence Régionale de Santé.
Patrick Rayton, maire de La Couarde-sur-Mer.

C'est sur un ton alarmant que le maire de La Couarde appelle ses administrés à respecter les mesures de confinement. 

Aujourd'hui la situation est grave, et demain elle sera pire. La Couarde-sur-Mer et l'ensemble de l'Ile de Ré, ne sont pas épargnées par l'épidémie de Coronavirus. Chaque jour, nous échangeons avec les médecins. Ils nous informent que le pic de l'épidémie est attendu dés maintenant et pour les deux semaines à venir, que le virus devient plus virulent au fil des contaminations et que de plus en plus de cas graves concernent des personnes de moins de 50 ans.
Patrick Rayton, maire de La Couarde-sur-Mer.

Cet avertissement intervient alors que 3.000 résidents secondaires sont arrivés il y a une semaine sur l'île de Ré, essentiellement en provenance de la région parisienne. Cette arrivée avait alors provoqué un certain malaise, certains insulaires avaient alors publié des avertissements sur les réseaux sociaux. Dans son message, le premier magistrat appelle tous les insulaires à la raison.

Lorsque l'on va faire ses courses chaque jour ou presque, on met en danger les caissières et les clients. Lorsque chaque jour, on achète sa baguette ou ses croissants, on met en danger la boulangère et les personnes alentours. Lorsque le médecin nous confine chez soi car contaminés, si l'on fait venir sa femme de ménage ou sa coiffeuse à domicile, c'est une trentaine de personnes qui sont contaminées par ricochet et ce sont les équipes de soignants qui sont mises en grandes difficultés.
- Patrick Rayton, maire de La Couarde-sur-Mer

Les balades à vélo et à pied sont interdites

De même au travers des échappées en vélo, ou des promenades en famille qui sont désormais clairement interdites.
 

Sur le même sujet

Les + Lus