Fermeture de la pêche de moules dans le pertuis d'Antioche (17)

Pascal Baills, Laurent Nicollin et Bruno Martini le 27 décembre 2015. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE
Pascal Baills, Laurent Nicollin et Bruno Martini le 27 décembre 2015. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Des analyses d'IFREMER sur des moules du pertuis d’Antioche montrent un taux de toxines supérieur au seuil sanitaire réglementaire. Pour éviter tout risque pour la santé humaine en cas d’ingestion, les autorités interdisent la pêche de moules.

Par Bernard Dussol

Les prélèvements ont été effectués dans trois secteurs du pertuis d’Antioche : baie d’Yves, Saumonards et Boyard. Ces résultats d’analyse conduisent la préfète de Charente-Maritime à interdire provisoirement la pêche maritime professionnelle et de loisir, le ramassage, le transfert, l’expédition et la commercialisation des moules en provenance du pertuis d’Antioche.

Ces restrictions seront levées après deux résultats conformes, au plus tôt dans une quinzaine de jours. Cette interdiction ne concerne pas les huîtres qui peuvent être commercialisées et consommées sans risque.

Pour rappel, la fermeture de la pêche à pied de coquillages fouisseurs (tellines, palourdes, coques, couteaux, lavagnons) sur la côte ouest d’Oléron et à la Tremblade est maintenue depuis le 13 mai. Les dernières analyses montrent un taux de phycotoxines en décroissance mais encore légèrement supérieur au seuil réglementaire.

Reportage à Bourcefranc d'Eric Vallet, Marc Millet et Alexandre Liégard :
Fermeture de la pêche aux moules dans le pertuis d'Antioche
Reportage d'Eric Vallet, Marc Millet et Alexandre Liégard
 

Sur le même sujet

Les + Lus