Cet article date de plus de 4 ans

Des huîtres bichonnées comme un grand cru

Sur l'île de Ré, une ferme ostréicole expérimente de nouveaux procédés pour élever et produire une huître haut de gamme. Sur le Domaine du Grand Garçon, on cultive l'huître comme un grand cru bordelais.
© DDGG
François-Eric Vauchez et son associé ont sillonné la planète pour parfaire leur connaissance du milieu aquacole. Ils ont mené pendant 20 ans des projets de recherche et de production de poissons et coquillages partout dans le monde.
Leur nouveau défi : dans les marais d'Ars, sur l'île de Ré, ils ont décidé d'élever des huîtres comme d'autres font du vin.

Le domaine du grand garçon, c'est 22 claires de 2 m de profondeur au coeur d'une zone naturelle unique en Europe, un système d'écluse pour renouveller l'eau des bassins grâce à l'océan et des contrôles qualité quotidiens digne des plus grands laboratoires de biochimie. Mais, comme l'explique François-Eric Vauchez, Directeur général du Domaine du Grand Garçon :

On est une entreprise de recherche et de développement. On n'est pas encore une entreprise agricole, au sens strict du terme.



Pour l'instant, le domaine ne produit que 50 tonnes par an, soit 10 à 20 fois moins qu'une entreprise traditionnelle et, évidemment, le prix de la douzaine s'en ressent : un euro l'huître.
durée de la vidéo: 01 min 41
Une ferme ostréicole expérimentale



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ostréiculture agriculture économie