Municipales : à Dolus-d'Oléron, Grégory Gendre en difficulté

La liste du maire sortant Grégory Gendre n'arrive qu'en deuxième position à Dolus-d'Oléron, elle est devancée d'une très courte tête par celle du divers droite Thibault Brechkoff.
La route des huîtres entre le Château d'Oléron et Dolus.
La route des huîtres entre le Château d'Oléron et Dolus. © france3atlantique
Cinq voix d'écart seulement entre Thibault Brechkoff et Grégory Gendre. Le jeune challenger de 27 ans obtient 677 voix, soit 38,46% des voix, Grégory Gendre en compte 672, soit 38,18%. En troisième position arrive la liste de Karine Pajot-Morlot avec 411 voix, soit 23,35%. Un deuxième tour qui peut s'annoncer intéressant. Si deuxième tour il y a. Et rien n'est moins sûr d'autant que le Président de la République doit s'exprimer à 20 heures. 
Pour le maire sortant qui s'est notamment fait remarquer par son combat, contre l'implantation d'un MacDo sur sa commune, la lutte contre le géant nord américain a sans doute mobilisé et polarisé des souteins de Thibault Brechkoff.

J'en prends ma part de responsabilité parce que je suis quelqu'un de clivant.
Grégory Gendre maire de Dolus d'oléron.

Ce combat contre le MacDo est une question importante pour ses adversaires. Thibault Brechkoff parle d'un acharnement idéologique.

La mission d'un maire n'est pas de juger un produit ou une entreprise.
Thibault Brechkoff.

De son côté, Karine Pajot-Morlot, elle se retire et refuse toute idée de fusion au second tour et qui appelle à faire barrage à Grégory Gendre, le maire n'a pas eu la bonne démarche.

 Il n'a pas eu la démarche digne d'un premier magistrat qui doit respecter les gens et la loi.
Karine Pajot-Morlot. 

Le second tour s'il a lieu s'annonce donc compliqué pour le maire sortant qui affiche cependant un certain optimisme et table sur un sursaut de mobilisation.
Thibault Brechkoff de son côté se déclare optimiste et pas triomphaliste :

Nous estimons que nous avons un  projet rassembleur et une équipe qui reflète la population dolusienne.Thibault Brechkoff.

Reste maintenant à attendre la déclaration du Président de la République ce soir à 20 heures qui pourrait rebattre complètement les cartes des municipales.

Pour ce qui est du dossier MacDo, Grégory Gendre explique que le rapporteur public a demandé que le dossier soit rejugé par la cour d'appel administrative. Le délibéré devait être rendu fin mars, début avril, mais la situation sanitaire a changé la donne. Selon le maire sortant de Dolus-d'Oléron, le dossier n'est donc pas clos et rien n'est encore perdu.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections