Île de Ré : le "don't rush challenge" des créatrices pendant le confinement

Onze créatrices de l'Île de Ré ont créé un petit clip tendance pour montrer que, malgré la crise, elles sont toujours là. Elles se sont inspirées du "don't rush challenge". Vous ne savez pas ce que c'est ? La réponse est ici.
Virginie Wachter, coiffeuse-barbier, chargée de la communication du "don't rush Ré challenge"
Virginie Wachter, coiffeuse-barbier, chargée de la communication du "don't rush Ré challenge" © Sweet Ice Cream
Si vous avez moins de 30 ans, vous connaissez le "don't rush challenge". Pour les autres, comme moi, eh bien apprenez que cela consiste à créer des petites vidéos sur l'avant et l'après d'une mise en beauté. Le tout, sur la musique "don't rush" de Young T et Bugsey, le duo anglais de hip-hop. 
Onze créatrices de l'Île de Ré viennent de s'inspirer de cette tendance pour montrer leur savoir-faire à travers leur propre clip."L'idée est partie d'Ana, de l'Atelier du CarRé 17. Elle a créé un groupe sur Instagram dans lequel se sont greffées plusieurs jeunes entrepreneuses de l'île", raconte Virginie Wachter, chargée de la communication de ce collectif.

Nous voulions montrer que grâce à ce que nous créons ou proposons, la vie est plus belle après !

Chacune a sa spécialité, coiffeuse-barbier, couturière, créatrice de mode ou encore décoratrice. Toutes ont un point commun, l'envie de s'unir et d'être solidaires, entre femmes. "Nous ne nous connaissons pas toutes, et bizarrement le confinement nous a rapprochées via les réseaux sociaux", précise Virginie.
La vidéo n'a pas d'autre ambition que de rappeler que ces entrepreneuses sont toujours là, malgré la crise.

Nous sommes unies, drôles et décalées !

Grâce au mélange de leurs réseaux sociaux, leur petite vidéo sortie le 1er mai commence à bien circuler. Mais ces filles de Ré ont surtout très envie de se retrouver et de faire connaissance, en vrai.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tendances culture mode entreprises économie femmes société