L’équipe Charente-Maritime Women Cycling roule désormais en noir et jaune

Le Stade Rochelais signait en décembre un partenariat avec l'équipe cycliste féminine de Charente-Maritime. Un nouvel élan pour les féminines, qui visent désormais à se hisser dans le Top 30 des formations mondiales.

Les féminines de l'équipe cycliste de Charente-Maritime roulent aux couleurs des Bagnards.
Les féminines de l'équipe cycliste de Charente-Maritime roulent aux couleurs des Bagnards. © Marc Millet / France Télévisions

Elles arborent leur nouveau maillot avec fierté. L’équipe Charente-Maritime Women Cycling portent désormais les couleurs de l’équipe de rugby du Stade Rochelais, après la signature d’un partenariat sportif et marketing en décembre dernier. 

“Les gens reconnaissent les maillots, nous klaxonnent et nous saluent”, sourit Noémie Abgrall, dixième aux Championnats de France élite contre la montre. “On a vraiment une identité et cela nous rend encore plus visible.” 

Attirer les sponsors

Attirer le regard du public, mais aussi celui des sponsors. C'est tout l'objectif du partenariat. qui devrait gonfler le budget du club de plusieurs dizaines de milliers d’euros. Et se donner les moyens de ses ambitions.

On doit marquer des points cette année pour être sélectionné sur le tour de France 2022, pour lequel on espère une étape à La Rochelle

Gaël Le Bellec, directeur sportif du Stade Rochelais Charente-Maritime Women Cycling

“Cela commencera par les Classiques belges au mois de mars", poursuit Gaël Le Bellec. "Puis Paris-Roubaix mi-avril. Puis le Tour de Bretagne féminin. Et les championnats de France l'année prochaine.”

Un accès à l’Apivia Parc

Et pour se préparer aux compétitions, en prime, l'équipe a désormais accès aux salles de musculation des jaunes et noirs au centre d’entraînement du Stade Rochelais, l’Apivia Parc. De quoi réjouir Coralie Demay, multiple championne de France sur piste, qui entame sa deuxième année dans l’équipe.“Quand on voit la salle de muscu, l'infrastructure, et même le self pour manger, c’est  vraiment une chance. Dans le sport de haut niveau, ça fait partie des choses qui peuvent changer la donne.”

À terme, l'objectif du club est de professionnaliser un maximum les coureuses. Pour qu'elles puissent continuer à rouler encore longtemps, et se hisser encore un peu plus haut dans le Top 50 des meilleures formations mondiales.

Reportage de Sophie Wahl, Marc Millet et Philippe Ritaine

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport stade rochelais rugby top 14