La justice ordonne l'expulsion des zadistes de Saint-Georges-d'Oléron

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol

Les juges du tribunal administratif de Poitiers ont rendu leur décision et ordonnent l'expulsion des zadistes qui protestent contre l'installation de filières conchylicoles à Saint-Georges-d'Oléron.

Après Notre-Dame-des-Landes,  Roybon et Sivens, les zadistes squattaient depuis le 8 avril les locaux de la Maison heureuse, à Boyardville (17). La municipalité est propriétaire des locaux qui étaient occupés jusqu'en 2012 par les élèves du lycée expérimental d'Oléron. Le maire a donc demandé au juge des référés du tribunal administratif de Poitiers d'étudier une demande d'expulsion du domaine public des zadistes qui occupent les lieux et le juge lui a donné raison.



Reste à savoir si les occupants de la Maison heureuse se conformeront à cette décision de justice alors qu'ils dénoncent avec force un futur projet qui prévoit l'installation de filières conchylicoles pour l'élevage d'huitres et de moules dans l'anse de la Malconche.



Ce projet d'élevage sous-marin est également combattu depuis longtemps par un certain nombre d'habitants de l'île regroupés dans l'association APLIMAP (Association pour la Préservation du Littoral de la Malconche et des Pertuis charentais). Affaire à suivre.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité