47e édition du Festival La Rochelle Cinéma : le Palestinien Elia Suleiman à l'affiche de la soirée d'ouverture

le 25 mai 2019, Elia Suleiman a reçu la Mention spéciale du Festival du film de Cannes pour « It must be heaven ». / © Fred Dugit, MaxPPP
le 25 mai 2019, Elia Suleiman a reçu la Mention spéciale du Festival du film de Cannes pour « It must be heaven ». / © Fred Dugit, MaxPPP

Près de 200 films sont à l'affiche de la 47e édition du Festival La Rochelle Cinéma qui se déroule jusqu'au 7 juillet. Le long métrage d'Elia Suleiman, "It Must Be Heaven" qui a reçu une mention lors du dernier Festival de Cannes est le film d'ouverture du Festival.

Par Valérie Prétot

Le coup d'envoi de la 47e édition du Festival La Rochelle Cinéma est donné ce vendredi soir à La Coursive. 
A l'affiche,  près de 200 films de fictions, des documentaires et des films d’animation seront projetés pendant dix jours, dans différentes salles de la ville.

Elia Suleiman

Pour cette soirée d’ouverture, le réalisateur palestinien Elia Suleiman assistera à la projection de son long métrage "It Must Be Heaven" qui a reçu une mention lors du dernier Festival de Cannes. Le réalisateur aborde le thème de l'identité palestinienne entre Nazareth, Paris et New York, avec en toile de fond, une question fondamentale : où peut-on se sentir chez soi ?
Elia Suleiman est l'un des invités du Festival. / © Carole Bethuel
Elia Suleiman est l'un des invités du Festival. / © Carole Bethuel

 En avant-première

D'autres films projetés à Cannes, seront présentés à La Rochelle : Les Misérables" de Ladj Li qui avait décroché le prix du jury.
Pour son premier film en compétition officielle sur la Croisette, Little Joe, la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner s'aventure aux frontières de la psychose.

Dario Argento

Parmi les invités de cette 47e édition, le réalisateur et scénariste Dario Argento sera là, dés la soirée d'ouverture. Le maître italien de l’horreur fait l'objet d'un hommage. Avec le premier de ses18 films, L’Oiseau au plumage de cristal, sorti à Rome en 1970, Argento popularise un genre, le giallo de Mario Bava, auquel il restera fidèle tout au long de sa carrière. On lui doit aussi "Les Frissons de l’angoisse", "Suspiria", "Inferno" ou "Ténèbres".

Une ouverture aux comédies

Cette année, le Festival a opté pour une ouverture aux comédies avec deux têtes d'affiche.
L'Homme orchestre de Serge Korber est projeté pendant le Festival / © Festival du Film La Rochelle
L'Homme orchestre de Serge Korber est projeté pendant le Festival / © Festival du Film La Rochelle
  • Louis De Funès dont 10 films d'hommage et un documentaire seront projetés dont l'Homme orchestre.
  • Jim Carrey,  l’acteur américain passera la Nuit de clôture avec le public.
Les réalisateurs Arthur Penn, Victor Sjoström et Jean-François Laguionie sont aussi à l’honneur de cette édition.
Vous pouvez retrouver la programmation complète sur le site du Festival ►ici

Le festival de La Rochelle est fréquemment salué par la presse.
L'affiche du Festival / © Festival du Film
L'affiche du Festival / © Festival du Film

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Les + Lus