90 skippers au départ de la Mini-Transat qui s'élancera le 22 septembre de La Rochelle

Le coup d'envoi de la Mini-Transat sera donné le 22 septembre à la Rochelle. Cette année 90 skippers prendront le départ de cette traversée de l'Atlantique en solitaire à destination de la Martinique. 
Le départ de la course à La Rochelle en 2011
Le départ de la course à La Rochelle en 2011 © Xavier Léoty - MaxPPP
Le coup d'envoi de la Mini-Transat sera donné le 22 septembre à La Rochelle et cette année, cette célèbre course au large fête ses 42 ans. 
Ils seront 90 marins à s'élancer pour cette traversée de l'Atlantique en solitaire. Ils navigueront sur des petits bateaux de 6,50 mètres de long. Les skippers mettront d'abord le cap sur les Canaries, destination de la première étape avant de rejoindre la Maritinique.
Selon la direction de course, cette année encore, la compétition attire de nombreux néophytes.

Ils ne sont que onze à avoir déjà participé à cette course, tous les autres sont des néophytes, 
-Jean Saucet, directeur technique de la Mini-Transat.

Diversité des marins et des bateaux

La Mini-Transat est devenue au fil des éditions un véritable tremplin pour les marins mais sa particularité est d'attirer des virtuoses mais aussi des novices de la course au large.

Le charme de cette compétition, c'est la diversité, la diversité des profils mais aussi des bateaux, on a des vieux voiliers qui n'ont aucune chance de gagner avec de très bons marins à bord et puis il y a des petits jeunes qui ont envie de devenir le prochain François Gabart,
-Jean Saucet, directeur de course.

C'est une longue route de 7500 kilométres qui attend les concurrents qui navigueront dans des conditions très spartiates. Ils vont vivre plusieurs semaines dans un espace très réduit. Les marins doivent se tenir courbés en permanence, ramper, déplacer le matériel plié en deux.

C'est une expérience pour chacun, une expérience de solitude car les skippers ne communiquent pas, ils ne connaissent pas la position des autres, ils ne savent pas où ils sont,
-Jean Saucet, directeur technique de la course.

Les deux étapes

La Rochelaise Amélie Grassi espère terminer dans le top 5

Parmi ceux que l'on appelle "les bizuths" dans le milieu, la Rochelaise Amélie Grassi participera à première Mini-Transat.
Amélie Grassi va prendre le départ de sa première Mini-Transat.
Amélie Grassi va prendre le départ de sa première Mini-Transat. © FTV

A 25 ans, elle va réaliser sa première traversée de l'Atlantique, Amélie est déterminée à tout mettre en oeuvre pour finir la course dans le Top 5.

Je n'ai jamais traversé l'Atlantique, pas même en avion alors sur un bateau de 6m50, ça me paraît complètment fou,
-Amélie Grassi, skipper.





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nautisme loisirs sorties et loisirs