Bertrand Cantat chante à La Rochelle ce soir, premier concert d'une tournée qui suscite la polémique

Bertrand Cantat était venu sur la scène des Francofolies en 2014 / © AFP,
Bertrand Cantat était venu sur la scène des Francofolies en 2014 / © AFP,

Bertrand Cantat sera sur la scène de La Sirène ce jeudi 1er mars à La Rochelle. C'est le premier concert de la nouvelle tournée de l'ex-leader de Noir Désir. Une quarantaine de dates sont programmées alors qu'une pétition en ligne demande l'annulation d'un concert dans la Manche.

Par Valérie Prétot avec l'AFP

Bertrand Cantat sera ce jeudi 1er mars sur la scène de La Sirène à la Rochelle. C'est le premier concert de sa nouvelle tournée. La salle d'une capacité de 1200 places affiche complet depuis plusieurs semaines. 
A l'occasion d'une quarantaine de dates programmées d'ici l'été, l'ex-leader de Noir Désir présentera son premier album solo"Amor Fati" sorti le premier décembre mais cette tournée est déjà controversée.
Une pétition est en ligne pour demander l'annulation d'un concert dans la Manche tandis qu'à Montpellier une manifestation pacifiste est déjà annoncée.

A la veille de ce premier concert, il n'y a pas eu d'appel à manifester à La Rochelle, "juste des mails de gens qui désapprouvent" selon l'AFP.
La préfecture n'a pas prévu de dispositif de sécurité particulier pour encadrer cette soirée à La Rochelle.

A ce jour, un seul concert a été annulé, celui prévu fin juillet au festival "Les Escales" de Saint-Nazaire, dont le maire PS, David Samzun, avait exprimé sa "désapprobation" dans une lettre aux organisateurs.

Quatre ans après son retour sur scène avec le groupe Détroit, chaque réapparition artistique de Bertrand Cantat continue de susciter des réactions.
Libéré le 15 octobre 2007 de la prison de Muret, il avait purgé plus de la moitié de sa peine après avoir été condamné à huit ans de prison par la justice lituanienne pour avoir porté en 2003 à Vilnius des coups mortels à l'actrice Marie Trintignant.

Le 11 octobre, le magazine Les Inrockuptibles consacrait sa Une à Bertrand Cantat, où le chanteur expliquait son retour à la musique.
Traitement trop complaisant, publicité indue voire insulte à la mémoire de Marie Trintignant et à toutes les femmes victimes de violences: les critiques contre l'hebdomadaire avaient alors fusé.

Plus tard, Le Point a dénoncé une "omerta" autour du comportement violent de l'artiste, avant et après les coups mortels sur Marie Trintignant.
L'avocat de Bertrand Cantat a affirmé que les quatre membres du groupe dissous démentaient ces informations.

Ce premier mars à La Rochelle, Bertrand Cantat devrait être accompagné de ses complices de Détroit, Pascal Humbert et Bruno Green, avec lesquels il a enregistré "Amor Fati".

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Finale RoboCup 2017

Les + Lus