Charente-Maritime : cinq cas avérés de coronavirus au sein de la gendarmerie

Cinq gendarmes de Charente-Maritime ont contracté le Covid-19 depuis le début de l'épidémie. Aucun n'a été hospitalisé et trois d'entre eux sont aujourd'hui guéris. 

Contrôle de gendarmerie
Contrôle de gendarmerie © MaxPPP - Josselin Clair
"Nous avons cinq gendarmes positifs au Covid-19", confirme le colonel Bruno Makary. La gendarmerie de Charente-Maritime n'est pas épargnée par l'épidémie de Coronavirus. 

Aucun agent hospitalisé

Aucun des agents infectés n'était en service lors de leur dépistage et tous ont été placés à l'isolement. Ils n'ont effectué aucun contrôle routier les jours précédents leur dépistage. Certains d'entre eux sont en arrêt maladie depuis une dizaine de jours. Ils ne présentent pas de forme sévères de la maladie et n'ont pas du être hospitalisés. 

Pour éviter une contamination trop importante au sein des forces de l'ordre, la consigne a été donnée de faire un dépistage systématique lorsqu'un agent présente les symptômes du coronavirus. 

Trois gendarmes guéris

Au total, la gendarmerie de Charente-Maritime compte 43 brigades réparties sur tout le département. Elles ne se croisent jamais et le travail de terrain s'effectue par équipe de deux ou trois agents maximum. 

Sur les cinq gendarmes testés positifs au coronavirus, trois d'entre eux sont aujourd'hui considérés comme guéris. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société police sécurité