• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

En Charente-Maritime, des déchets se transforment en objets du quotidien

© FTV
© FTV

À la Rochelle, grâce à un réseau d'entrepreneurs, 300 tonnes de déchets industriels sont recyclés chaque années. Des rebus qui deviennent des sacs, des tapis ou encore des canapés, qui sont transformés et vendus dans un rayon de 20km, via des filières d'insertion.

Par Yleanna Robert

Ce sac est réalisé à partir de bâche de camions et de voile de bateau", détaille Julie Etié, animatrice Biotop. Dans les rayons de ce grand magasin, des objets fabriqués à base de déchets côtoient des produits de marques. 

L'opération de vente éphémère de ces produits recyclés a séduit les premiers clients. "J'aime bien cette idée de transformer un déchet en un objet réutilisable", confie une acheteuse. 

Les matériaux usagés utilisés pour ces sacs et autres objets viennent d'entreprise situées à seulement quelques kilomètres. À l'espace Encan à La Rochelle (17), cela fait un an que l'on transforme les déchets des événements. C'est le cas des tissus qui recouvrent les stands des salons.
 

Il s'agit de coton gratté utilisé une seule fois par événement. Désormais, ce déchet est recyclé à 100% car après utilisation, nous l'enlevons et le mettons en ballots, explique Sonny Dominé, directeur d'exploitation La Rochelle Tourisme Evénement. 

En Charente-Maritime, des déchets se transforment en objets du quotidien
Un reportage de Sophie Wahl, José Sousa et Maud Coudrin avec les interviews de Julie Etié, animatrice Biotop ; Sonny Dominé, directeur d’exploitation La Rochelle Tourisme Evénement ; Lucien Darles, tisserand et Alexandre Derive, directeur et fondateur de Biotop.

Les ballots de tissus partent ensuite en direction de Chatelaillon pour atterrir dans cet atelier de tissage. Alexandre Derive est celui qui fait le lien dans cette filière de recyclage. Avec son réseau, le directeur et fondateur de Biotop donne une deuxième vie aux poubelles d'une centaine de professionnels, le plus souvent via des filières d'insertion :
 

Pour nous, ce qui est important, c'est d'avoir une cohérence dans nos actes donc on recherche une performance environnementale en détournant le déchet et en le réintroduisant dans un circuit de production. On veut aussi avoir une dimension humaine forte qui ne laisse personne sur le bord de la route

Depuis deux semaines, tous ces objets recyclés en circuit courts sont accessibles à la vente, sur internet
 

Sur le même sujet

Opération péage gratuit jeudi soir à Pau, 1e action des gilets jaunes contre la hausse des taxes

Les + Lus