Une chercheuse de La Rochelle passe trois semaines au pôle sud dans le cadre d'un programme d'action pour le climat

Chercheuse en écologie marine à l'université de la Rochelle, Émeline Pettex vient d'embarquer sur un bateau pour une expédition de trois semaines en Antarctique. C'est le seule Française sélectionnée dans un programme international d'action pour le climat.

Emeline Pettex fait la fierté de La Rochelle Université. Cette chercheuse en écologie marine est la seule Française à avoir été sélectionnée pour un voyage de trois semaines en Antarctique. L'expédition rassemble une centaine de femmes du monde entier, des scientifiques qui vont faire émerger des actions concrètes pour le climat. Le programme est baptisé Homeward Bound.

Je suis très fière d’avoir été sélectionnée. Intégrer ce réseau nous pousse à nous engager, à agir concrètement pour le climat et nous fait bénéficier de la créativité et de l’expertise des autres femmes. Mon objectif est de mener des actions en lien avec La Rochelle Université et les acteurs locaux sur le territoire rochelais, où la dynamique est déjà très positive, 
-Emeline Pettex, chercheuse à La Rochelle Université.

La scientifique rochelaise s'est envolée pour Ushuaia en Argentine la semaine dernière. 

Le programme a débuté le 19 novembre et les chercheuses issues de 33 nationalités ont embarqué le 22 novembre sur un bateau pour mettre le cap sur la terre de feu.
Emeline Pettex communique sur cette éxpédition sur son compte Twitter. Homeward Bound prévoit de construire un réseau mondial de 1000 femmes en 10 ans qui permettra selon cette organisation "de prendre les meilleures décisions politiques pour une planète durable".
L'organisation explique avoir choisi l’Antarctique car "c’est l’une des régions les plus touchées par le réchauffement et elle est hautement symbolique du plus grand défi posé à l’humanité".