Coronavirus. La méditation pour apaiser les enfants pendant le confinement

Après avoir conquis plus de 400 classes en France, le projet rochelais d'UTIL Studio est disponible depuis le 15 mars à toutes les familles. Le chat Voltaire propose de la méditation pour les enfants de 6 ans à 10 ans. Une pratique cruciale en période de confinement, selon le créateur Marc Singer.

Aurélie Lemaire et ses deux filles de 4 ans et 8 ans est une adepte du programme depuis quelques semaines. "Cela apaise même nos tensions !" se réjouit-elle.
Aurélie Lemaire et ses deux filles de 4 ans et 8 ans est une adepte du programme depuis quelques semaines. "Cela apaise même nos tensions !" se réjouit-elle. © Aurélie Lemaire
Et si le confinement permettait aux enfants de s’initier à la méditation ? Ce moment trouble, plein d’interrogations contraint les enfants à un espace réduit. Pour s’évader, une start-up rochelaise, UTIL Studio propose aux parents d’accéder gratuitement aux épisodes de Voltaire le chat sur le site dédié : les zamizen.

C’est l’apprentissage de la méditation, mais nous pouvons remplacer ce terme par l’apprentissage de l’attention et de la concentration. Le programme permet aux enfants de rentrer dans les compétences psycho-sociales. En d’autres termes, de ressentir le niveau de stress et les émotions de la vie quotidienne pour en faire quelque chose.
- Marc Singer, créateur du programme Voltaire.

Ainsi, chaque semaine depuis le 15 mars, un nouveau chapitre est disponible sur le site des Zamizen. Chaque séance met en scène le chat Voltaire qui guide les enfants dans leur méditation et leurs réflexions. Le programme est accompagné d’un questionnaire pour faire ressortir les émotions des jeunes.

Méditation et confinement font bon ménage

Aurélie Lemaire, maman de deux filles âgées de quatre ans et huit ans, suit ce programme à domicile. La famille vit en appartement en région parisienne. En cette période de confinement, elle l’assure, Voltaire leur fait du bien.

Le programme permet d’ouvrir beaucoup plus le dialogue. Ce ne sont pas des temps que l’on prenait au sein de la famille. La méditation est vraiment utile pour mes filles. Par exemple, mon aînée a fait une grosse chute, il y a quelques jours. Elle saignait et elle commençait à paniquer. Je lui ai parlé de Voltaire et cela a tout de suite été efficace ! En respirant profondément, elle ne paniquait plus.
- Aurélie Lemaire

Pour son créateur, le programme prend encore plus d’importance dans ces moments-là.

C’est une alternative aux dessins animés qui saturent l’attention des enfants. Prendre soin de la relation à soi et aux autres est très important. C’est crucial car nous sommes tellement occupés le reste du temps. Heureusement, les compétences psycho-sociales prennent de plus en plus d’ampleur. A l’école, cela commence à faire partie des programmes.
- Marc Singer, créateur du programme Voltaire.

Testé et approuvé par les écoles rochelaises

C’est d’ailleurs à l’école que Voltaire a d’abord fait ses preuves. Les écoles rochelaises l’ont adopté. Caroline Avry, enseignante à l’école Fenelon, applique le programme depuis deux ans. Elle a été stupéfaite par l’influence du chat animé sur ses élèves.

C’est sidérant ! La rapidité à laquelle les élèves adhèrent au programme montre un vrai besoin de leur part. Ce chat est le Zorro des temps modernes ! Ils se demandent souvent ce que ferait Voltaire dans leur situation. Quand j’ai abordé le massacre de la Saint-Barthélémy, un élève m’a même interpellé pour me dire que si Voltaire avait été là, ça ne se serait pas passé comme ça.
- Caroline Avry, enseignante à l'école Fenelon de La Rochelle. Le programme des Zamizen a dépassé les 1.000 suscriptions depuis le début du confinement. La start-up rochelaise, UTIL Studio, pense déjà à l’après. Ils souhaiteraient mettre en place un suivi personnalisé des enfants via une application. Le programme s’adapterait à l’enfant et à « tous les tempéraments », assure Marc Singer, son créateur.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus : école à la maison santé coronavirus coronavirus : conseils pratiques
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter