Charente-Maritime : la criée de La Cotinière tourne au ralenti

Le port de La Cotinière / © Eric Vallet - France Télévisions
Le port de La Cotinière / © Eric Vallet - France Télévisions

Alors que la criée de Royan a fermé, celle de La Cotinière en Charente-Maritime est lourdement impactée par la crise du coronavirus en raison de l'effondrement des cours.

Par Valérie Prétot

Des bateaux immobilisés, des cours qui s'effondrent. En Charente-Maritime, la filière pêche est impactée par la pandémie.
Alors que le port de pêche de Royan a fermé, celui de La Cotinière est touché de plein fouet. Une majorité des navires restent à quai et les criées ont été considérablement réduites.

On essaie de maintenir un semblant d'activités mais on a réduit la voilure, les capacités d'écoulement de la marchandise sont réduites. On est passé de onze à trois criés par semaine,
- Eric Renaud, directeur de l'organisation de producteur de la Côtinière.

La criée est en procédure de confinement

Le cours du poisson s'est effondré car le port de La Cotinière exporte près de 70% de sa production à destination de l'Italie et de l'Espagne.
L'annonce du premier Ministre de fermer les marchés de plein air, inquiéte aussi la profession. "On adapte les ventes en fonction du marché" explique Eric Renaud, 

Les pêcheurs n'iront pas en mer si le poisson ne se vend pas,
- Eric Renaud, directeur de l'organisation de producteur de la Côtinière

La criée est en procédure de confinement. Il n'y a plus de mouvement physiques, les transactions s'effectuent en ligne. Sur la centaine de bateaux de pêche, une trentaine seulement sortent encore en mer. Il s'agit essentiellement d'embarcations de moins de 12 mètres qui pratiquent la pêche côtière. Les équipages pêchent en ce moment la sole et la seiche.
Dans ce contexte, plusieurs organisations de producteurs de la filière pêche ont demandé à Emmanuel Macron des mécanismes de soutien pour assurer la pérennité des entreprises de pêche maritime.

Les chantiers du BTP sont à l'arrêt. / © Eric Vallet - France Télévisions
Les chantiers du BTP sont à l'arrêt. / © Eric Vallet - France Télévisions

Le chantier de construction du nouveau port de pêche est désormais à l'arrêt. Habituellement, près de 200 personnes travaillent à la construction de la future criée.

Reportage de Frédéric Cartaud, Éric Vallet et Thierry Cormerais :
 

Sur le même sujet

Les + Lus