L'église de Tonnay-Charente profanée : “un affront pour toute la communauté chrétienne” selon l'évèque

Eglise Saint-Etienne : le tabernacle a été fracturé. / © FTV
Eglise Saint-Etienne : le tabernacle a été fracturé. / © FTV

L’église Saint-Etienne de Tonnay-Charente a été profanée dans la soirée de samedi. L'évéché de La Rochelle dénonce "la volonté délibérée de porter atteinte à l’intégrité des hosties consacrées". 

Par Valérie Prétot

L’église Saint-Etienne de Tonnay-Charente a été profanée ce samedi soir. Selon l'Evéché de La Rochelle, la croix du Christ a été renversée, le tabernacle a été fracturé, les hosties ont été dispersées sur le sol, la lunule contenant une hostie pour l'adoration a été dérobée.
A l'intérieur de l'église, la croix du Christ a été renversée. / © Olivier Riou, FTV
A l'intérieur de l'église, la croix du Christ a été renversée. / © Olivier Riou, FTV
Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes, dénonce avec la plus grande vigueur la violence d’une telle agression, "expression de la haine contre le Christ et son Eglise, manifestation de violence, de lâcheté et de bêtise".

Cette profanation abjecte est une blessure et une humiliation douloureuses pour l’ensemble des catholiques du diocèse,
-Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes.

Les traces de la la profanation à l'intérieur de l'église. / © FTV
Les traces de la la profanation à l'intérieur de l'église. / © FTV

L'évèque de La Rochelle a souligné que ce n'était pas la première fois qu'une profanation a lieu en Charente-Maritime.
"On assiste à cela depuis quelques années, nos églises sont belles, elles sont ouvertes pour les chrétiens"a expliqué Monseigneur Georges Colomb.

Les paroissiens sont choqués, pour toute la communauté chrétienne, c'est un affront, c'est pire qu'un vol car il y a là une atteinte au Saint sacrement, c'est la présence du Seigneur,
Monseigneur Georges Colomb, évêque de La Rochelle et Saintes.

Une messe de réparation sera célébrée le jeudi 14 novembre à 18 heures en l’église de Tonnay-Charente.

Le maire de commune a par ailleurs annoncé qu'il allait déposer plainte car "des objets inscrits au titre de la Direction régionale des affaires culturelles ont été endommagés.

Eric Authiat, le maire de la commune, a par ailleurs publié des images des actes de vandalisme sur sa page Facebook.

Sur le même sujet

Les + Lus