• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

L’Esperanza, le bateau mythique de Greenpeace, est à La Rochelle tout le week-end

L'Esperanza lors de son arrivée à La Rochelle le 23 février 2018. / © FR3PC / Joël Bouchon
L'Esperanza lors de son arrivée à La Rochelle le 23 février 2018. / © FR3PC / Joël Bouchon

Après L’Hermione, c’est un autre bateau d’exception qui mouille au port de La Rochelle ce week-end, pour une opération de sensibilisation : l’Esperanza, navire historique et toujours actif de Greenpeace. Des visites gratuites sont prévues.

Par Richard Duclos

Il mesure 72 mètres de long, 14 mètres de large, a une vitesse maximale de 15 nœuds et peut travailler dans des conditions polaires. L’Esperanza ("espoir" en espagnol), le plus grand navire de la flotte de Greenpeace, est à La Rochelle les samedi 24 et dimanche 25 février.

L’Esperanza n’est pas venu en France depuis 2010, et c’est la première fois qu’il fait escale à La Rochelle. Des portes ouvertes sont organisées de 10 heures à 18 heures, quai Sénac de Meilhan, en face de l’Aquarium. L’occasion de découvrir, gratuitement, les coulisses de la vie à bord, et les missions du bateau, de l’embouchure de l’Amazone au bassin du Congo en passant par l’océan Indien.


Un reportage de Didier Gomez et Joël Bouchon :
Charente-Maritime : l’Esperanza, le navire de Greenpeace, à La Rochelle pour le week-end
Avec François Chartier, chargé de campagne Océans, Greenpeace France - France 3 Nouvelle-Aquitaine

Il sillonne les mers pour l'environnement


Depuis 2010, l’organisation de défense de l’environnement parcourt le monde à bord de l’Esperanza, pour dénoncer la pêche pirate, la déforestation, ou encore la chasse aux baleines.

Construit en 1984, l’Esperanza, un navire russe, est le premier de la flotte arc-en-ciel à avoir été baptisé par les sympathisants de Greenpeace.

Il y a un an, il était à l’embouchure de l’Amazone, au nord du Brésil, pour photographier un récif de corail unique menacé par des projets d’exploitation pétrolière.



Info pratique : la visite dure une petite heure, ouverte à tout public et sans réservation préalable.


© FR3PC / Joël Bouchon
© FR3PC / Joël Bouchon


A lire aussi

Sur le même sujet

Edith Cresson et les écoles de la deuxième chance

Les + Lus