Un étudiant-chercheur de l’université travaille sur l'envasement du port de La Rochelle

Jean-Rémy Huguet, enseignant-chercheur à l'université de La Rochelle, prépare une thèse sur la dynamique des courants dans le port de plaisance de La Rochelle, une façon de mieux connaître le processus d'envasement.

Mesures de sédimentation dans le port de La Rochelle
Mesures de sédimentation dans le port de La Rochelle © Didier Gomez, Francetv
L'envasement, c'est un fléau pour un port, celui de la Rochelle ne fait pas exception. Il faut se débarasser de la vase régulièrement et même un peu plus régulièrement encore depuis quelques années. Avant, on draguait un bassin tous les 3 ans, maintenant, c'est un bassin et demi tous les 3 ans.
Alors la thèse de cet enseignant chercheur de l'univresité de La Rochelle, pourrait apporter une aide dans la compréhension du mécanisme d'envasement.
 Jean-Rémy Huguet travaille en effet sur les courants dans le port. Un port, c'est une architecture façonnée par l'homme, les courants n'y sont pas les mêmes qu'ailleurs, l'envasement non plus par conséquent.
 Alors en comprennant les courrants, on comprendra les dépôts de vase et on pourra optimiser les techniques de dragage. C'est pourquoi la capitainerie du port de plaisance s'intéresse tout particulièrement à ce travail.
Reportage de Yann Salaün, Didier Domez et Maud Coudrin.
Intervenants :
Jean-Rémy Huguet, enseignant-chercheur à l'université de La Rochelle. Adeline Thomassin, chargée de mission "dragage portuaire" régie du port des Minimes.
Un étudiant-chercheur de l’université travaille sur l'envasement du port de plaisance de La Rochelle
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ports économie mer sorties et loisirs