• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Grand Pavois 2018 : une embellie confirmée pour le secteur du nautisme

Le Grand Pavois 2018 se termine ce lundi 1er octobre sur une note d'optimisme. / © Xavier Léoty/AFP
Le Grand Pavois 2018 se termine ce lundi 1er octobre sur une note d'optimisme. / © Xavier Léoty/AFP

A La Rochelle, l'édition 2018 du Grand Pavois a tenu ses promesses et confirme le renouveau du secteur du nautisme en France. Le chiffre des affaires réalisées par les exposants sur les pontons rochelais est nettement à la hausse. 

Par Christine Hinckel

A La Rochelle, le Grand Pavois ferme ses portes ce lundi 1er octobre. Comme attendu, cette édition 2018 confirme la reprise pour la filière nautique. Après dix années de crise, la croissance est de retour constate la Fédération des Industries Nautiques. 


La crise est oubliée

A l'heure actuelle, le chiffre précis des transactions effectuées cette année n'est pas encore connu mais il approcherait les cinq milliards. Un niveau qui rattrape celui enregistré avant la crise de 2008. Les chantiers nautiques et toute la filière a renoué avec la croissance économique, essentiellement portée par les marchés à l'exportation. Certains groupes affichent même une croissance de 35 %, une première après dix années de crise et de nombreux chantiers peinent à recruter les ouvriers spécialisés dont ils ont besoin.

Autre signe encourageant : le marché du voilier repart à la hausse alors que les ventes avaient stagné voire chuté des dernières années.  


"Un vrai salon d'achat"

A La Rochelle, les visiteurs viennent pour voir les nouveautés mais aussi pour acheter. "C'est un vrai salon d'achat où les gens viennent voir des bateaux pour les acheter" se félicite Stéphane Villessot, directeur commercial chez Dufour.
Car c'est l'une des forces du salon rochelais : l'adéquation entre l'offre et la demande. Les bateaux proposés par les exposants correspondent aux aspirations des visiteurs et acheteurs, celles d'une plaisance qui reste raisonnable et abordable.
"Par rapport à d'autres salons où on a des bateaux qui passent les quatre millions d'euros. Nous, on est pas du tout dans cette voie là, on est vraiment dans l'image des utilisateurs" explique Alain Pochon, le président du Grand Pavois.

Le reportage d'Olivier Riou, Pierre Lahaye et Maylis Gimenez :
Les ventes repartent au Grand Pavois de La Rochelle

A lire aussi

Sur le même sujet

La gravité des faits

Les + Lus