Grand Pavois de La Rochelle : la filière nautique recrute

© FTV
© FTV

Le Grand Pavois de La Rochelle met en avant les formations et les offres d'emplois de la filière nautique. La profession traverse actuellement une crise de recrutement et les filières de formations peinent à trouver des candidats.

Par Valérie Prétot

Les professionnels du nautisme manquent de main d'œuvre et peinent à recruter.

Sur le Grand Pavois de La Rochelle, vous trouverez un stand qui vante les mérites de la filière. Une vitrine idéale pour la Communauté d'Agglomération de La Rochelle qui tente depuis des années de trouver des solutions à cette difficile équation de pénurie de main d'oeuvre.
Dans les allées du salon nautique, les demandeurs d'emploi peuvent consulter les offres proposées et obtenir des informations sur les formations. 
© FTV
© FTV
Pour la première fois cette année, la société Clic&Sea est aussi présente au Grand Pavois de La Rochelle.

Cette entreprise a mis au point un site d'emplois spécialisé dans les métiers maritimes, elle propose de consulter plus de 23.600 CV. Les filières de formation sont pourtant nombreuses en Nouvelle-Aquitaine mais elles peinent à attirer les jeunes au point que certains centres de formation déplorent le manque de candidats.

Les formations existent mais on n'a pas de candidats, nous proposons par exemple des formations en composite qui durent environ trois mois, avec à la clé, la certitude de trouver un emploi,
- Jonathan Gourvennec, formateur Cipecma de Châtelaillon.

Des séances de jobs dating sont organisées sur le Grand Pavois.
 

Le poids de la filière nautique en France

La pratique nautique représente 13 millions de personnes, il y a près de 5 500 entreprises pour 41 500 salariés.
Le chiffre d'affaire est de 4.8 millions d'euros. Sur la production total (53.000 unités produites 1/3 voile et 2/3 moteur) environ 75% sont vendus à l'exportation. Il existe 400 ports de plaisances pour 252 000 places de ports et près de 40 ports à sec pour 11 000 places. Plus d'infos : www.fin.fr

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus