Inquiétude des habitants de Mortagne-sur-Gironde après le départ d'un des médecins de la commune

Les habitants de Mortagne-sur-Gironde lancent un cri d'alarme. Après le départ d'un des deux médecins, les appels pour faire venir un deuxième généraliste sont restés vains.

Le maire a bien lancé des appels dans les médias pour qu'un médecin vienne s'installer à Mortagne-sur-Gironde, mais pour l'instant, sa sollicitation est restée vaine.

Mortagne-sur-Gironde, une commune rurale d'un millier d'habitants nichée, sur les rives de la Gironde, est confrontée à la problématique des déserts médicaux.

L'un des deux généralistes, installés dans la maison médicale, vient d'arrêter son activité.
L'unique médecin de la commune redoute de ne pouvoir faire face à une recrudescence de patientèle.

En moyenne, je suis près de 900 patients sans compter les enfants, je suis complète au niveau des plannings une semaine à l'avance, si je rajoute les patients de mon associé, le délai d'attente sera beaucoup trop long, Camille Moreau-Turek, médecin généraliste


Les habitants sont d'autant plus inquiets que plus de la moitié de la population est âgée de plus de soixante ans.

Regardez ce reportage de Frédéric Cartaud, Cédric Cottaz et D. Vador.

Intervenants : Jean-Louis Faure, maire de Mortagne sur Gironde; Camille Moreau-Turek, médecin généraliste; Philippe Latrille
pharmacien.