La Rochelle : la préfecture déconseille la baignade sur le littoral

En raison d'un risque maximum de baïnes, les préfectures de la Charente-Maritime et de Nouvelle-Aquitaine déconseillent aux baigneurs la fréquentation des plages. Les conditions de baignade sont jugées "particulièrement dangereuses" sur tout le littoral.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La préfecture de la Charente-Maritime appelle les personnes qui fréquentent les pages du département à la plus grande vigilance, en raison d'un "risque maximum" pour les baïnes. Le risque de niveau 5 (sur une échelle de 5) est confirmé pour toute la journée de ce samedi 11 juin.

Cinq communes du département sont particulièrement concernées par l'appel du préfet, Nicolas Basselier. Les plages de Grand-Village, Saint-Georges d'Oléron, Saint-Trojan-les-Bains, La Tremblade et Les Mathes. Au-delà de la Charente-Maritime, tout le littoral néo-aquitain est concerné par un risque élevé de baïnes.

Les conditions de baignade sont particulièrement dangereuses en ce moment.

Préfecture

Dans un communiqué, la préfecture explique que "les conditions de baignade sont particulièrement dangereuses en ce moment, compte tenu de la concordance de divers phénomènes : houle et vagues de bord, forts courants et formation de baïnes, températures de l’air et
de l’eau élevées pour la saison". Le communiqué précise qu'il "est donc primordial d’adopter un comportement responsable basé sur la prudence, la vigilance, le respect strict des consignes de sécurité".

La préfecture donne pour conseil de "surveiller (les) enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau", de "tenir compte de (sa) forme physique (ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas surestimer son niveau de natation)", de "prévenir un proche avant de se baigner, respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade, ne pas s’exposer longtemps au soleil et rentrer dans l’eau progressivement, ne pas boire d’alcool avant la baignade, etc".

Pour rappel, les baïnes (petit bain en patois landais) ressemblent à des piscines. Il n’y a presque pas de vagues, elles sont donc très tentantes pour les baigneurs, alors que ce sont les zones les plus dangereuses. Les courants qui naissent dans la cuvette empruntent le chenal de sortie pour se diriger vers le large. Et, en fonction des vagues et de la force de la marée, ils peuvent emporter un baigneur vers le large en moins de 2 minutes.

Enfin, en cas d’urgence, appeler le 112. L'appel est gratuit depuis un poste fixe ou mobile.