Le ministre de la Justice spectateur attentif de l'audience de rentrée du tribunal judiciaire de La Rochelle

Publié le
Écrit par Sophie Goux

Le ministre de la Justice et garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti a passé une partie de la journée à la Rochelle. Il a assisté à l'audience solennelle de rentrée et a visité les locaux de la nouvelle unité médico-judiciaire.

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice a passé une partie de la journée à La Rochelle. Éric Dupond-Moretti est venu assister à l'audience de rentrée du Tribunal judiciaire et visiter la toute nouvelle unité médico-judiciaire de l'hôpital.

Cette unité, dont le ministre souhaite équiper chaque département français, rassemble en même lieu les services médicaux ou psychologiques pour accueillir les victimes. Quand une personne est victime d'une agression, d'un accident, de blessures, la plainte doit être complétée d'examens médicaux qui déterminent le type des blessures, fixe l'ITT, l'incapacité totale de travail.

Pour le ministre, ce genre d'unité est indispensable. "On évite aux victimes ce que l'on appelle à juste titre le parcours du combattant. Les victimes ne méritent pas de combattre, elles doivent être aidées, prises en charge, sécurisées. Et ici, on fait tout : l'examen médical, la fixation de l'ITT, l'échange avec un psy".

Des efforts pour protéger les femmes victimes de violences conjugales

 Après cette visite, le ministre a assisté à l'audience solennelle de rentrée du tribunal judiciaire de La Rochelle. L'occasion d'installer un nouveau président, Pierre Mesnard, et un nouveau procureur, Arnaud Laraize. Ce dernier souhaite intensifier la lutte contre les violences faites aux femmes en multipliant les outils mis à disposition de la justice.

"Nous devons œuvrer pour que les victimes se signalent et que l'on puisse aller le plus en amont possible pour proposer des dispositifs protecteurs, a-t-il déclaré. Je pense au téléphone grand danger que je souhaite multiplier par deux, ou le bracelet anti-rapprochement".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité