Louer ou construire sa cabane pour la pêche au carrelet, c'est possible !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Luc Barré .

Vous aimez la pêche au carrelet ? Et si vous voulez louer un emplacement ou construire une cabane sur le littoral atlantique, c'est simple. La préfecture de Charente-Maritime propose des emplacements vacants sur dossier de candidature. 

En Charente-Maritime, il y a aujourd'hui 19 emplacements vacants pour la réalisation de pontons de pêche au carrelet. Ces emplacements sont situés à l'île Madame, Saint Georges d'Oléron, Saint Laurent de la Prée ou encore Vaux-sur-Mer... Vous pouvez aussi construire votre ponton sur l'un de ces emplacements vacants. Seul le terrain situé sur le littoral est du domaine public, géré par l'Etat, et le ponton reste une construction privée.

Un particulier peut louer un emplacement de ponton de pêche vacant, et pour cela, il faut remplir un dossier de candidature auprès des services de la Direction des Territoires et de la Mer. Dans ce dossier vous devrez écrire une lettre de motivation.
Toutefois, un groupement de personnes privées, organisées en association d'usagers ou en société civile immobilière (SCI), peut être candidat pour bénéficier d'une autorisation d'occupation de l'emplacement d'un ponton de pêche au carrelet (AOT).


Un ponton est loué 314 euros par an


Une commission d'attribution des emplacements a lieu deux fois par an, en juin et en décembre.
Un ponton de pêche peut se louer 314 euros par an et si vous voulez en construire un neuf, il vous en coûtera entre 35 à 40 000 euros, selon les services préfectoraux de Charente-Maritime.

Pour connaître les 19 emplacements vacants, voici le lien : Cliquez ici !

La pêche au carrelet

La pêche au carrelet se passe dans ces petites cabanes colorées reliées à la terre par un ponton et qui se dressent le long du littoral atlantique. Ce sont des cabanes à carrelet, nom emprunté au filet carré qui sert à pêcher depuis ces installations.

Ce type de pêche se déroule généralement à marée montante, dans des eaux peu profondes, et permet d'attraper du mulet, des petites soles, des crabes, des crevettes voire même de l'anguille selon le lieu, comme dans l'estuaire de la Charente.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité