Manque de personnel dans les Ehpad : "Il est grand temps que nos métiers soient revalorisés", alerte une directrice

Alors qu'on assiste à une recrudescence de cas positifs de coronavirus dans les Ehpad, certains établissements déplorent un manque de personnel. A La Pommeraie en Charente-Maritime, la directrice lance un cri d'alarme pour alerter sur les difficultés de recrutement.

L'Ehpad La Pommeraie à l'heure du déjeûner.
L'Ehpad La Pommeraie à l'heure du déjeûner. © Marc Millet, FTV
Alors que les Ehpad se préparent à gérer une augmentation des cas de Covid dans les semaines qui viennent, certains établissements tirent déjà la sonnette d'alarme.
C'est le cas à "La Pommeraie" situé à Périgny près de La Rochelle. Dans cette structure qui emploie 50 salariés pour 70 résidents, la pression est permanente.

C'est clairement pas assez, on a besoin d'être plus nombreux pour accompagner 24 heures sur 24 et toute l'année, les 70 résidents.

Clarisse Reydant-Coupey Directrice de l’Ehpad "La Pommeraie"

"On a toujours beaucoup de travail, on fait face à des situations d'urgence parfois de manière quotidienne, on a besoin de personnel, on a besoin aussi d'être rassurés quand on est dans l'équipe, d'être sûr qu'on aura assez de monde le lendemain parce que sinon, on réajuste au coup par coup" se désole Katia Ruffin, infirmière de l'Ehpad.

Un courrier au ministère de la santé

La directrice a décidé d'alerter les autorités.  Avec d'autres directeurs d'établissements, elle a adressé un courrier au Ministère de la Santé, la semaine dernière. Les professionnels font part de leurs inquiétudes concernant la pénurie de personnel et les difficultés de recrutement.
"Habituellement, nous considérons que le taux d'encadrement est trop faible pour accompagner les personnes âgées mais en situation de crise avec le Covid, il est indispensable que nous puissions renforcer les équipes parce que les besoins vont être plus importants, la difficulté que nous rencontrons aujourd'hui, c'est la difficulté de recrutement, même par intérim, on a beaucoup de mal à trouver des professionnels qualifiés. Il y a un désengagement des métiers concernant la personne âgée qui nous inquiète" avertit la directrice de "La Pommeraie".

Il est grand temps que nos métiers soient revalorisés. Lorsque nous recrutons pour un poste, nous avons peu ou pas de candidatures,et surtout peu de candidatures diplômées. C'est inquiétant.

Clarisse Reydant-Coupey Directrice de l’Ehpad "La Pommeraie"

Trois cas positifs

Alors que cet avertissement est resté sans réponse, l'Ehpad de Périgny se prépare à une possible nouvelle vague avec un assouplissement des mesures sanitaires.
Les nouvelles modalités de confinement ont été aménagées, elles seront beaucoup moins strictes que la première fois. En cas de covid, c'est la personne infectée qui sera isolée et non plus l'établissement en entier. "C'est seulement avec trois cas positifs que nous pratiquerons un isolemment total avec l'arrêt des sorties et les entrées, on isole tout le monde mais sur un temps court"explique la responsable de La Pommeraie. Au-delà de trois cas positifs avérés, l'établissement devra fermer ses portes pendant sept jours.

VIDEO - Ecoutez les témoignages des soignant(e)s

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société génération senior