Marennes-Oléron : les parcs à huîtres sous la surveillance des gendarmes

Comme chaque année à la période des fêtes de fin d'année, les brigades de gendarmerie organisent des rondes  dans la zone ostréicole de Marennes-Oléron pour prévenir les vols qui sont en recrudescence cette année.
Les gendarmes surveillent les parcs à huîtres pour prévenir les vols.
Les gendarmes surveillent les parcs à huîtres pour prévenir les vols. © Pierre Lahaye/ France Télévisions
Tous les jours à la tombée de la nuit, une patrouille de gendarmerie entame une tournée pour surveiller les parcs à huîtres et dissuader les visiteurs indélicats.

On est à l'affût de toute personne, de tout véhicule qui viendrait sur ces zones et qui n'ont rien à y faire. Ce sont des gens mal-intentionnés qui viennent avec un véhicule de moyenne ou grande capacité même pour voler des huîtres qui sont en affinage dans les plans d'eaux.
Major Bruno Vissac, brigade de gendarmerie de La Tremblade

Tous les ans, des vols d'huîtres sont constatés dans les claires et même dans les bâtiments ostréicoles. Mais cette année, le phénomène s'est amplifié. 
20 tonnnes ont déjà été volées depuis le début de l'année contre une moyenne de 15 tonnes les années précédentes. D'ordinaire, les vols étaient commis en grande majorité pendant la période des fêtes mais cette année, ils ont commencé dès cet été. 2019 semble donc marquer une recrudescence significative de ces vols.
 



La sécurité renforcée dans les exploitations ostréicoles

Le chiffre est impressionnant mais il n'égale pas ceux constatés jusqu'aux années 2010 où 40 tonnes d'huîtres pouvaient être dérobées chaque année.
Les mesures mises en place ont réussi à faire baisser le nombre et l'importance de ces délits. La surveillance des parcs par la gendarmerie a été renforcée et les ostréiculteurs ont pris eux-mêmes des précautions, notamment en s'équipant de caméras de surveillance. C'est ce qu'a fait Jean-Michel Aimé, ostréiculteur à La Tremblade.

On a des caméras et à Noêl quelqu'un dort sur place pour surveiller les bassins et l'établissement.

En effet, les vols de bourriches ou de poches d'huîtres se produisent autant dans les cabanes que dans les claires.
A La tremblade, les tournées de gendarmerie sont quotidiennes pendant la période des fêtes.
A La tremblade, les tournées de gendarmerie sont quotidiennes pendant la période des fêtes. © Pierre Lahaye/ France Télévisions
Pour les ostréiculteurs, la période des fêtes est un moment crucial dans l'année. Ils réalisent la moitié de leur chiffre d'affaires annuels entre Noël et le 1er janvier. Le département de Charente-Maritime produit environ 20.000 tonnes d'huîtres par an, ce qui représente un tiers de la production nationale.
 
Les vols d'huîtres dans les parcs à huîtres de Marennes-Oléron






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers ostréiculture agriculture économie