“Même si ça me prend 5 ou 10 ans, je le ferai” : ce cinéphile va démarrer un tour de France des cinémas

Dominique Keirle est passionné de cinéma depuis ses 14 ans. Au rythme de 300 films par an, il écume les cinémas de Nouvelle-Aquitaine et publie des critiques de films sur son compte Instagram. Cette année, il lance le projet de faire le tour de France des cinémas et il compte bien y arriver.

Dans la famille des fans de cinémas, Dominique Keirle fait partie des plus investis. Ce retraité originaire de Royan (Charente-Maritime) est cinéphile depuis qu'il a 14 ans, et depuis deux ans, il se livre corps et âme à sa passion.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @dom17kcine

Pour preuve, son compte Instagram @dom17kcine, où il se livre à la critique de tous les films qu'il a vus. À part les blockbusters américains, l'homme de 68 ans mange de tout, mais surtout pas en version française !

"Plus de 300 films par an"

Même pour un admirateur averti du septième art, Dominique affiche un rythme soutenu dans sa consommation de films. Il admet de manière assez naturelle qu'il visionne "plus de 300 films par an". "Parfois, j'en regarde même trois par jour", explique-t-il. "C'est vraiment ce que j'aime faire dès que j'ai un moment".

Le montant total de ce loisir s'élève selon lui à 1 500 ou 2 000 € par an. Pourtant, ce n'est pas le coût qui peut venir freiner les ardeurs du cinéphile. "En Province, les séances coûtent en moyenne 5 ou 6 €, le plus cher à La Rochelle doit être à 8 € ou 8,50 €. Franchement ce n'est pas cher. Bon en y allant autant que moi ça représente forcément une somme. Mais je mangerai des pâtes tous les jours s'il le faut, parce que je préfère continuer à voir des films." En réserve, il garde précieusement une collection de plus d'un millier de films, "au cas où je ne pourrais plus me déplacer", rit-il.

Prendre des photos des façades

De base, c'est une volonté de photographier les cinémas qui pousse le Royannais à lancer un nouveau projet : celui de prendre des clichés des cinémas. “L’idée m’est venue en voyant que plusieurs cinémas parisiens avaient disparu", se rappelle-t-il. "Je me suis dit que c’était vraiment trop dommage parce que j’aurais voulu les immortaliser. Que ce soit les salles ou les façades, les cinémas font partie du patrimoine culturel, ça vaut le coup de les photographier et de les montrer aux gens."

Même s'il en a déjà photographié plusieurs avec son téléphone, il souhaite pouvoir les refaire et les capturer avec son appareil photo.

Le tour de France des cinémas

Et si Dominique parcourait la France pour découvrir les différents temples du septième art ? "J'ai l'idée depuis un an, mais je me suis vraiment dit que j'allais le faire cette semaine", avoue-t-il avant d'éclater de rire. C'est en discutant avec le directeur du cinéma Utopia à Bordeaux que Dominique a appris qu'il y avait "entre 5 000 et 6 000 salles de cinéma en France". En tout, en 2022, ce sont 2 061 établissements qui ont été recensés dans l'Hexagone par le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC).

La question se pose : est-ce que Dominique va vraiment tous les faire ? “Oui, je veux vraiment tous les faire, même ceux dans les villages de 200 habitants s’il y en a, même dans les salles des fêtes ou même les cinémas ambulants", répond-il sans hésiter. "Même si ça prend 5 ou 10 ans, je le ferai, je suis retraité, j'ai le temps maintenant. Je veux discuter avec les directeurs et les interviewer s’ils sont d’accord, idéalement, j'aimerais voir un film si c’est possible et même visiter la cabine de projection." Le tout sera ensuite retranscrit dans des posts Instagram sur un compte que le Royannais va bientôt créer sous le nom : @dom17ksallesdecine.

C'est par la Bretagne que ce fan de la première heure de Stanley Kubrick commencera son épopée. C'est le cinéma de Morlaix qui a retenu son attention pour commencer. "Celui-là, je l'ai coché sur ma liste depuis longtemps", sourit le retraité. "Il s'appelle La Salamandre et sa salle à un ciel étoilé, j'ai hâte de le voir en vrai."