Vins et spiritueux : le plus grand collectionneur au monde au cœur d’un documentaire en avant-première à Bordeaux et à Poitiers

Le lundi 8 avril à La Cité du Vin à Bordeaux puis, le mercredi 10 avril au cinéma TAP Castille de Poitiers, a eu lieu l'avant-première du documentaire "L'incroyable trésor de Michel Chasseuil". Deux projections captivantes, en présence du protagoniste et du réalisateur du film, étaient offertes au grand public.

Immersion dans l'univers de Michel-Jack Chasseuil, le plus grand collectionneur de vins au monde, avec ses 50 000 plus belles bouteilles de vins et spiritueux rares du monde.

À 79 ans, Michel-Jack Chasseuil va enfin concrétiser son rêve : créer un "Louvre du Vin" sur sa propriété des Deux-Sèvres. Des breuvages ayant appartenu à Napoléon, au Tsar Nicolas II, des bouteilles provenant du Titanic, des Petrus centenaires, du Cheval Blanc, des champagnes, ainsi que des bouteilles de la Révolution française seront présentés dans une cave souterraine de 75 mètres de long, creusée sous sa maison.

Ancien chaudronnier chez Dassault, il a commencé sa collection il y a quarante ans en échangeant des caisses. Depuis, il n'a jamais cessé ses acquisitions.

Le documentaire offre une immersion exceptionnelle dans l'univers du collectionneur, avec les plus belles bouteilles de sa cave racontées par lui-même. On le suit notamment dans ses acquisitions impossibles à obtenir de nos jours, auprès des domaines les plus prestigieux.

Voir un extrait du documentaire "L'incroyable trésor de Michel Chasseuil"

durée de la vidéo : 00h01mn28s
Michel-Jack Chasseuil, le plus grand collectionneur de vins au monde ©Les Films en Vrac

Une avant-première à La Cité du Vin à Bordeaux

A personnage exceptionnel, dispositif exceptionnel. Une première projection a eu lieu le lundi 8 avril dans l'écrin ô combien adapté de La Cité du Vin à Bordeaux, partenaire de l'événement, qui avait intégré ce documentaire inédit dans sa programmation culturelle.

C'est devant un auditorium comble que Michel Chasseuil a visionné avec émotion sur grand écran le documentaire sur sa vie aux côtés du jeune réalisateur Romain Dybiec, non moins ému, qui signait pour sa part son premier documentaire qui lui aura pris cinq ans.

A l'issue de la projection, une longue salve d'applaudissements a accueilli le proragoniste du film au devant de la scène qui ne s'est pas fait prier pour échanger avec un public curieux et conquis par l'histoire insolite de ce personnage hors du commun.

Et c'est avec sa manière bien à lui qu'il a évoqué sa passion avec des détails truculents sur la constitution de cette collection unique, tout comme des anecdotes sur ses dégustations dans le monde entier ou encore l'appel auquel il n'a pas cru annonçant la venue du Prince de Monaco pour voir sa collection.

Il n'a pas omis de préciser que la gestion de sa collection allait être poursuivie par son petit-fils, présent dans la salle, et en a profité pour congratuler le travail de son fils, lui aussi présent pour l'occasion, sur sa propriété viticole en Pomerol, dont on apprend au cours du documentaire comment il en est devenu proproétaire.

Un moment empreint d'humour et d'émotion à l'écoute de ce personnage qui aura consacré toute sa vie à la constitution de cette cave d'exception et qui méritait bien un documentaire.

Et à la dernière question d'une des personnes dans la salle : Quelle bouteille manque dans votre cave ? Voici tout simplement la réponse de Michel Chasseuil : "J'ai tout de tout. [...] Je n'ai pas encore trouvé la bouteille qui me manque."

Tout est dit.

Une avant-première au TAP Castille à Poitiers

Après Bordeaux, une autre projection avait lieu deux jours plus tard, le mercredi 10 avril à Poitiers, en partenariat avec le Théâtre Auditorium. Une nouvelle soirée accompagnée par des échanges entre le protagoniste, Michel Chasseuil, le réalisateur, Romain Dybriec et le public admiratif. 

Et là encore, Michel Chasseuil n'a pas hésité à compléter le documentaire en partageant une multitude d'anecdotes fascinantes sur sa vie et sa collection.

À la question d'un spectateur : quelle est votre anecdote la plus folle ?

Le collectionneur répond : J'en ai beaucoup mais l'une des plus marquantes reste la fois où je me suis rendu à une vente aux enchères [...] et j'ai acquis des bouteilles de Cognac datant de 1805 ayant appartenu à Napoléon. À cette époque, les acheteurs cherchaient des bouteilles à consommer, sans se soucier de leur histoire, contrairement à moi.

La passion de la collection à l'état pur.

"L'incroyabe trésor de Michel Chasseuil : un documentaire passionnant et touchant  à découvrir le jeudi 18 avril à 22.55 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine et sur france.tv pendant un mois après sa diffusion.