• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Naufrage du Grande America : une nappe de fioul à 135km des côtes de Charente-Maritime et de Gironde

Au large de La Rochelle - les chaluts récupèrent le pétrole du Grande America en surface - 20 mars 2019. / © Marine nationale
Au large de La Rochelle - les chaluts récupèrent le pétrole du Grande America en surface - 20 mars 2019. / © Marine nationale

La pollution aux hydrocarbures issue des soutes du Grande America s'approche des côtes de Nouvelle-Aquitaine. La plus proche, selon un expert de la LPO, était à 135km de l'estuaire de la Gironde, mercredi. Les opérations de lutte contre la pollution en mer sont facilitées par une météo favorable.

Par Fabrice Dubault


Les conditions météorologiques mercredi ont permis des opérations de récupération de la pollution "plus efficaces" que les jours précédents dans le secteur du naufrage du navire italien Grande America, a annoncé la préfecture maritime de l'Atlantique. 9 bateaux et des avions de reconnaissance sont sur zone, aidés par les images satellites.

Dominique Chevillon, vice-président France de la LPO, était l'invité de l'émission Disputandum, mercredi soir en direct de Poitiers, sur 3.Noa, il a confirmé l'avancée d'une des 3 nappes de pétrole vers les côtes de Nouvelle-Aquitaine.

Avec un vent d'ouest, nord-ouest, elle se dirige vers l'estuaire de la Gironde et se trouvait à 135km de la côte, ce mercredi.
 
Dominique Chevillon - Invité de France 3 et 3.Noa
Dominique Chevillon - Vice-président France de la LPO - F3 PC - Extrait du magasine Disputandum du 20 mars 2019.
 

Une centaine de personnes pour les opérations de lutte contre la pollution en mer


Les opérations de récupération de la pollution deviennent plus efficaces à la faveur d'une météo clémente", indique le communiqué de la préfecture maritime, précisant qu'un nouveau "containeur de matière non dangereuse" a pu être récupéré et que "deux vols d'observations aériennes ont été réalisés" ce mercredi.
 

A la verticale de l'épave, dans le golfe de Gascogne, "une irisation de surface parsemée d'amas de fioul lourd est toujours visible", selon la préfecture maritime.
 

La pollution initiale émise par le Grande America à la date de son naufrage (...) a dérivé et est constituée de petits amas de fioul disséminés qui produisent beaucoup d'irisation en surface", ajoute-t-elle.


Une arrivée sur le littoral français de pollution consécutive à ce naufrage "semble très peu probable avant 10 jours", avait fait savoir mardi soir la préfecture maritime.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Détachement du Service Militaire Adapté recrute à Périgueux

Les + Lus